Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Trente-quatrième partie


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 18 Mars 2017 || 1968 partages || 6 commentaires

 

Karim avait l’air pensif et je ne savais même pas à quoi il pensait ; je voulais juste qu’on arrive vite parce que ma journée commencait déjà à être mauvaise. Je pouvais voir Mohamed de l’autre côté avec son visage tendu et Latifah qui ne disait rien aussi comme si elle s’etait endormie (ki mo dal hel). Je fixais juste mon écran et priais pour qu’on arrive vite ; Je fixais juste mon écran et priais pour qu’on arrive vite ; J’aime trop le zouk puisque ca me détend et m’aide à oublier certaines choses. Je fis ma sélection et commençais à écouter ma musique. Karim de son côté était enervé, je ne sais même pas pourquoi, je me rappelles juste qu’il m’avait dit “ qu’on ne fait pas du mal à sa famille?” J’étais inquiète aussi bien que lui à propos de Latifah, est ce que vraiment elle s’appelait comme ca et si Assane ( le cousin de Karim) avait raison à propos de Latifah. Bref, je ne voulais vraiment pas y penser, mais franchement, je ne pouvais penser à autre chose. Le portable de mon mari était en mode avion ; lorsqu’il reçut un message de la part d'Assane qui en disait long : 

Assane: Frère, depuis tout à l’heure, je suis sous le choc, ne me dis pas que c’est Aicha stp, après tout ce qu’elle m’a fait, elle ose vivre sa vie comme si de rien n'était. C’est vrai que tu n’as pas eu la chance de la rencontrer, mais cette Latifah lui ressemble trop. Je vais devenir fou si c’est elle ; j’ai confiance en toi pour que tu m’aides a savoir si c’est vraiment elle. Fais-moi signe dès que tu arrives comme ça je pourrais t’appeler. 

Moi de mon côté, j’avais tous mes yeux rivés sur le portable de Karim et j’ai tout lu, Karim d’un coup lisait le message et s’est retourné pour me voir, j’étais vraiment concentré et j’avais même pas remarquer qu’il me regardait. Karim: Yasmina, je veux vraiment que tu parles avec Latifah parce que là, ca commence à devenir serieux, Assane a tellement souffert à cause de Aicha. Je ne connais pas trop les détails, mais je penses que lorsqu’Aïcha l’avait quitter en étant enceinte. Assane à cause de son boulot, on l’a affecté au Mali pour 2 ans et il est parti avec sa femme. Le reste, je ne sais vraiment pas ce qui s’est passé, mais le pauvre, il a du souffir, je me rappelles, toute la famille disait que sa femme l’a abandoner et est partie; je ne sais vraiment pas la suite. Arrivée a l’hôtel, je vais l’appeler direct pour plus de détails. Assane, c’est mon sang, il veut juste savoir la vérité et ca fait mal. Je pouvais lire dans les yeux de mon mari, une tristesse et une rage. Arrivée a l’hôtel, je vais l’appeler direct pour plus de détails. - Je ne sais pas qui, mais imagine un membre de ta famille se marie et que sa femme le quitte sans rien lui dire, il n’a pas de ses nouvelles et pour lui sa femme est morte et d’un coup, il revoit sa femme qu’il croyait morte avec un autre homme ; c’a fait mal… 

 

- Moi: Franchement Karim, tu n’as pas à parler comme ca, à prendre une decision à la hate, c’est vrai on est tous choqués, et de mon côté dina diema enquête Latifah, mais on ne sait pas tout ce qui s’est passé, si c’est vraiment Latifah, pourquoi elle a fui? Qu’est-ce qui s’est réellement passer au Mali ? Boul diouk rek faral sa mbokou sans connaitre la vérité, soyons patients. Détends-toi, il nous reste encore 4h de temps. Essayons d’oublier ça et penser à autre chose bagnou eksi. 

- Karim: okay babe, t’as raison, vais me reposer un peu, on en reparlera à notre arrivée 

- Moi: Okay voilà, en plus éteinds ton phone c’est mieux 

- Karim: Okay boss, c’est fait 

Je poussais un ouf de soupir et décidai aussi de m’endormir un peu. Mohamed était le seul à fixer son écran, je pouvais deviner a quoi il pensait; vu la situation et comment mon frère était compliqué. L’annonce de notre arrivée par le pilote nous réveilla, Karim se leva, pour me donner mon sac à main. On descendit ensemble, on attendait Mohamed et Latifah; finalement, on partit prendre nos bagages de l’autre cote de l’aéroport. L’aéroport international de Dubaï est vraiment vaste, heureusement qu’on était quatre, sinon si j’étais seule, j’allais vraiment me perdre lol. Karim avait déjà parler avec un de ses amis qui habitait a Dubaï pour qu’il vienne nous prendre et nous déposer a l’hôtel. Je le connaissais déjà puisque j’avais eu a parler avec lui au téléphone. Il se nomme Abdoulaye et était vraiment accueillant ; Karim fit les présentations et on s’empressa Latifah et moi a entrer dans la voiture et laisser les hommes s’occuper des valises. 

Abdoulaye: Masha’Allah (en conduisant) vos femmes sont vraiment belles, Karim faut vraiment que tu me trouves une sénégalaise, chui prêt a épouser legui 

Karim: Lol Laye mariage ca se passe pas comme ça, en plus ne me dit pas que tu n’as même pas de copine comme ça.

Abdoulaye: Lol. Très longue histoire… Mais Mesdames vous deviez avoir faim D, deja lekeu avion yi mom dangey warou Moi: (en parlant tout doucement) sisi hamosi dara sah 

Karim: Fais pas attention à elle, mom lekeu moko sonal haha 

Abdoulaye: Non, y a un très bon restaurant à côté, je peux vous déposer à l’hôtel et commander comme ça le temps que vous prenez vos bains et tout sa, dina parer ma indil len ko 

Moi: Hum çaa me va 

Karim: Lol okay c’est bon, Laye do changer quoi, à peine arrivé tu veux nous gater 

Abdoulaye: Non mak iow dou tey, et j’ai plein le droit de le faire iow hamngeu 

Karim: Sisi, cool grand ngeu 

Arrivée a l’hôtel, on descendit nos bagages avec l’aide du service hôtelier, on nous donna les numéros de nos chambres et on prit l’ascenseur. Abdoulaye nous promit de repasser dans quelques heures, le temps d’être prêt pour se changer. Mohamed durant tout le trajet ne pipa mot et Latifah avait l’air fatiguee; Karim et moi entrons dans notre chambre, Mohamed et Latifah étaient juste dans l’autre chambre d’en face. Soudain, Mohamed frappa à notre porte et nous demandait comment faire pour changer de chambre ? 

Mohamed: ( en s’adressant à Karim), sorry pour le dérangement, mais je veux changer de chambre, je ne veux pas partager la même chambre que Latifah 

Karim: Moha, franchement ce n'est pas le moment, tu devrais essayer de parler avec ta femme et arrêter d’être immature, on vient d’arriver, stp defal lolou, la communication est la clé, si tu prends une chambre à part, ca ne va pas vous aider 

Mohamed: Okay tu as raison, juste que je suis un peu déçu, j’espères juste qu’elle saura quoi me dire par ce que la hamatouma koumey geum 

Moi: Mohamed toi aussi faut te calmer, après tout Latifah, c’est ta femme, tu devais être plus compréhensif et profiter, li tamit voyage de noces la wala règlement de comptes ? 

Mohamed: Karim roussnala torop, Yasmina, tu ferais mieux de te taire et t’occuper de tes affaires, m’énerves pas Moi: Li nak sama affaire leu, par ce que t’es mon sang, t Latifah domou diambour leu, sou yabo nga delouwat sa chambre bi t wahtane ah sa diabar calmement si vous avez le temps… 

Mohamed: Okay je m’en vais avant que je fasse une bêtise, Yasmina hamal ningey waher ah mane chui ton frere, Karim thanks man, si kanam Mohamed sortit de notre chambre, et on l’entendit claquer leur porte. 

Karim: (à moi) iow mom bou yabo nga sangou dji, tu connais ton frère, si je n’étais pas là, niaf nala mbedj yageuna, bien vrai que deug ngako wah, mais franchement aujourd’hui je veux qu’on relax nous tous, mais je sais que cote Moha et Latifah, ca sera dur, sa mak bi dou bayi dara mou sedeu

Moi: Ah mais halatal sou nekone iow, Latifah dafko feineu, hawma sah louhew dans tout ça, en tout cas, elle nous doit des explications 

Karim: C’est clair, holal Assane je l’appellerai demain parce que là, j’ai pas envie de gacher notre soirée

Moi: Okay honey, bon vais prendre mon bain 

Karim: Hum sans moi, wa vazy 

Je pris mon téléphone avec moi, entra dans la salle de bain, et j’en ai profité pour appeler Latifah pour voir comment elle allait et qu’est-ce que Mohamed lui avait dit 

Latifah: Allo, wa Yasmina, t’es trop folle, loy woter alors k meune nga gneuw si chambre bi 

Moi: Iow bayima, ani Mohamed, loumou la wah? Latifah: Ah wahagoul dara, d’ailleurs, il est couché là? Mohamed: Wah lane? 

Latifah: rien cheri, Yash mola done latier rek il ne répondit même pas. 

Moi: Je te rappelles, je vais prendre mon bain et fais pareil, détends toi, afta on va manger comme que mak iow gno yam on aime manger lol; ca va te remonter le moral 

Latifah: Lol ah ca, ok Cherie, vais prendre mon bain là, on se capte… 

Après mon bain, j’enfilais un jean, un haut a manche courte, et l’un des colliers que mon mari m’a offert. Je ne suis pas trop fan des talons, mais fallait que j’en portes avec un cardigan. Il faisait un peu frais ; En me voyant, Karim voulait coûte que coûte que j’enlèves mon jean pour lui c’était trop “serrer”, ah les hommes. On débattait sur ca et tout, il finit par me laisser porter ce que je voulais, il devait prendre son bain à son tour ; s’habiller, on a finalement décider de partir directement au restaurant comme ça, on pourra un peu visiter la ville. J’avertis Mohamed pour le changement de plan, il était déjà d’accord, par ce qu’il voulait sortir et prendre de l’air. Abdoulaye était revenu pour nous déposer au restaurant ; mais il ne voulait pas rester par ce que dit-il, c’est un business man et il est tout le temps occupé. Latifah avait porté une robe noire dorée, avec une petite fente et des talons aussi. Mohamed bien vrai qu’il était fâché, le regarder secretement. On nous servit a manger, moi comme d’hab je voulais prendre tout ce que mon mari commande, “di diay dionguer”, Latifah a essayer de faire pareil, mais Mohamed lui a dit de choisir ce qu’elle voulait et de ne pas me suivre lol. Le restaurant était vraiment classe, je ne faisais que demander à mon mari de me prendre en photo et de faire des selfies. Latifah de son cote, faisait tout pour parler avec Mohamed, mais vu que celui-ci a un tempérament colérique, mais rien ne pouvait stopper Latifah a parler, elle se décida enfin : 

Latifah: Moha, Il faut que je t’avoue quelque chose, ca va être difficile a dire, et difficile à entendre…. 

Karim et moi: (en même temps) non pas ici nak - 

Mohamed: Je t’écoutes...


Dakarflash2




1.Posté par bt le 18/03/2017 21:56
Il vous a fallu 11 moi pour sortir cette partie. Qu'est ce qui n'a pas marché ? En tout cas merci.

2.Posté par Ngom le 18/03/2017 21:45
Tres bonne question bt rien compri

3.Posté par lulu le 20/03/2017 16:03
La chronique est super,mais le seul bémol et que vous prenez beaucoup trop de temps pour la publication de la suite.

4.Posté par zenithniang le 24/03/2017 08:49
Vraiment vous prenez beaucoup trop de temps

5.Posté par Al_Fa M.D le 25/03/2017 16:33
une très bonn Chronique, mai l problème c k'il prend bkp d temp pour s produire...

6.Posté par chacha le 06/05/2017 13:11
j'adore ton chronique mais suis de même avis que les autres tu met tros de temps pour les suites

Nouveau commentaire :