Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Trente-troisième partie


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 20 Septembre 2016 || 798 Partages

[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Trente-troisième partie
Je me suis réveillée très tôt pour prendre mon bain et mon petit déjeuner ce qu’il fallait qu’elle prenne son bain, se maquille, elle ne savait même pas quoi porter. Je lui disais juste qu’on n'allait pas à un rendez-vous, c’est juste un voyage et on allait être fatiguer. Mais elle etait occupee à faire autre chose. Mohamed dormait encore, et je décidais d’appeler mon mari pour voir ou il en est.
Moi: Allo b, t’es debout j’espere, yewoul way
Karim: Hum, Yasmina tu sais très bien que je dors, pourquoi tu m’appelles à 6h du matin, je n'ai pas oublié
le voyage tkt, lo len di fadiarou ni?
Moi: Ah dama wara defar ndeki, ah yoyou
Karim: Mo, tu veux dire te maquiller, louma ler Latifah mola wah ngen defarou
Moi: Non, sérieux damey wadia defar ndeki ni, c’est elle qui veut se maquiller, elle ne sait même pas ce
qu’elle doit porter, nenako li voyage rek leu, elle peut se faire belle, quand on sera là-bas, et prendre
beaucoup de photos
Karim: Sheut legui yewounga, forcer fut que tu me reveilles quoi
Moi: Oups , Pardon, wa bb diougeul nak, mm Mohamed mingui nelaw, ni ngen di def bagnou tarder, 9h
warna fekeu gnou enregistrer ba tok bahna dal
Karim: Mane key tu m’as reveiller, vais en profiter dem sangou dji, vais appeler maman après tagouko,
si tu as du temps avant qu’on parte appelles ta belle-mère
Moi: Okay boo, pas de blem, wa Get ready, bisou
Je retrouvais Latifah assise sur le lit avec l’air inquiet :
Moi: Wa iow, ragalna ya gnou nara tardel, loy melni kou diomi ni??
Latifah: J’ai juste peur qu’on prenne le meme vol avec Papi et Khalil…
Moi: Hein, arrêtes ce que tu dis, et puis sah si on prenait le même vol, c’est quoi le blem? Danga tapette
trop, on s’en fout d’eux, hamnga le passe ? Fofou nga len di conjuguer, tu t’attardes pour rien, gawal
sangou, solou, mangui de togui ndeki bi gaw, tata Yacine dafey nelaw
Latifah: Okok, Yallah bahna, lousi meunti am, on les ignore
Moi: Wa voila, deja papa changer na hotel bi dal donc arretes de t’inquieter pour rien
Latifah: Okay sangoudjina gaw
J’allais aussitot dans la chambre de Mohamed pour le reveiller; ca m’avait pris du temps, par ce qu’il
aime tellement dormer. Il se réveille enfin pour me dire qu’il allait se venger sauf que moi, j’ai perdu mes
sommeils depuis ; meme si je me couchais tard, je me reveilles tot.
Après l’avoir réveillé, j’étais enfin dans la cuisine, pour nous faire des omelletes italiennes; Karim en
raffolait. Il aimait tellement son nom ; il m’apppela pour que j’ailles l’ouvrir comme il etait tot, il voulait
pas sonner et réveiller les gens.
J’ouvris la porte, on se salua, il me donna une bise et avait dans la main, sa valise.
Moi: B, ben valise rek ngey yobou?
Karim: Bah oui, gnata nga beug ma yobou, on va en vacances, et on rentrera avec d’autres bagages
Moi: Oups c’est vrai, mane d j’en ai 2 et Latifah en a 3
Karim: Wa yen demolen pour tok d, iow sah sava, mais Latifah mdr elle exagère
Moi: Ah bayiko, t limou yobou yeup louma ler douko sol
Karim: Ah faut diminuer vos bagages, par ce qu’on ira faire des shoppings et tout, pas la peine
d’amener tous vos habits yen tamit
Moi: Okay dinako wah, holko minguini di gneuw
Latifah: Sama cheri bi (en donnant une bise à Karim), parenga pour voyage bi?
Karim: Bou yam rek, yen gni beug yobou Senegal bi yeup Dubai lol
Latifah: Mo degeu nalen, 3 valises yi sah damako heb
Karim: Non serieux blague appart, wagnil sey bagages, et tu as droit a 2 valises boulko fater, linga nara
yobou yeup la hamoul pour lane, deja que dingen def ay courses fofou
Latifah: Ah c’est vrai, bilay j’avais meme oublier, pourtant Yash wahonamako, deugeur bopou rek
Karim: Ah voila, soy gnibi meune nga yobaler nombre de valises boula neh, juste que tu vas payer les
frais mais la n’abusez pas trop, ani Momo (Mohamed)
Moi: Sank la ko wah mou dioug, mais il doit etre pret, bon je vais dans la cuisine, togou ndeki
Latifah: Kone defagoko batey, mbadou dieul temps
Moi: Non, c’est vite fait, tkt,en attendant Karim va t’installer au salon, Tifah diemal gaw defar sey
bagages t nga wah sa dieukeur mou diapaler la
Latifah: Wa okay, a toute , na neh
IL etait 7h30 du matin et le petit dejeuner etait pret. Papa et maman s’etaient reveiller aussi, ils ont
surement faim lol. Je servais le petit dejeuner et tout le monde se regalait, specialement mon Karim. On
devait etre pret avant 8h30 pour aller a l’aeroport. Mohamed ne faisait que se lamenter et disait qu’on
allait etre en reatrd par ce que Latifah voulait encore changer de tenue.
Mohamed: Latifah dinga gnou tardel, fi meunofi chnager yerer, qu’est ce que tu as a changer d’habit
comme sa?
Latifah: Je me sens pas a l’aise bb, bayima rek ma sol benen yerer douma yageu
Mohamed: Tu penses qu’on a le temps pour tes caprices, linga sol bahna, on ne va pas a un diner de gala.
On voyage
Latifah: Wa ok bahna, j’ai compris, je laisses tomber
Moi: Houlo yi tel na d tamit, Latifah toi aussi defal loula Mohamed wah, c’est juste un voyage rien
d’autre
Latifah: Seytaner bahoul, wa changer touma yerer
Karim: Bon j’ai fini de manger, baby com d’hab, le petit dejeuner est super, je vais mettre les valises
dans la voiture
Mohamed: Mane d j’ai bien manger, ah c’est ma soeur toi aussi, on y va je vais t’aider Karim
Karim: Ah ca c’est sur, okay let’s go
Nos parents étaient debout et voulaient nous accompagner a l’aéroport, mais on ne voulait pas les
deranger. Karim avait déjà un ami, qui l’attendait a l’aéroport et c’est lui qui allait retourner sa voiture
chez lui. Papa et maman nous tendit la main gauche pour nous dire au-revoir et de bien en profiter. J’en
ai aussi profiter pour appeler ma belle-mère avant que Karim se fâche. Latifah avait déjà appeler sa
mere (tata rama) la veille, puisqu’elle ne pouvait pas se déplacer étant souffrante.
 Allo, bonjour maman, gnou ngui wadja dem ni, damaley wo pour tagou leu
Maman de Karim: Ah ma Cherie def nga lou rafet, yallah ngen dem ah diameu, delouse si gnoune ah
diameun; Nafissa mom depuis dembeu, elle me fait la tete nena beugoneu andeu ah yene, que vacance
wam yi dou a sens
Moi: Eyway animou? Boumou wah lolou mom tamit, dougnou yageu nonou, et on s’appellera
Maman de Karim: Ah la elle dort, hamngako dafa beug nelaw. Mais dinako wah nit u avais appeler sou
yewo
Moi: Okay maman, je vous fais de gros bisous, bonne journee
Maman de Karim: Okay ma Cherie, j’espere que yobalenga lima diohone (nuisettes etc..)
Moi: (honte) oui dieulnasi maman, merci, mangui gneuw dem
Maman: Okay n’oubliez pas de nous appeler, bon voyage:*
Je raccrochais avec ma belle-mere; et Karim vena directement pour me demander qui s’etait?
Moi: Hana maman, tu m’avais demander de l’appeler, nena Nafissa dafa triste, elle dort la sah,
prochaine fois gnoune gneupey dem
Karim: Nafissa dafa tek bopam haler, tkt meme pas, ca va passer dou wet, dina wah maman mou key
bayi mouy seti haritam yi
Moi: Cool, defal lolou, mo geune mouy teudiou rek bb
Karim: Okay tkt mon Coeur, let’s go nak, heure Bangui wadia diot
Moi: Okay b, papa, maman dinalen nameu d, mais nak on s’appelle, tagoul len ma Tata Yacine
Papa: Iow sofi narer nek di nane tagoul len ma diw ah diw mba dinga fi quitter
Tout le monde eclata de rire; j’avancais vers la porte de la voiture pour m’asseoir “Li moy dakeu nagne la,
demal”
On alla enfin a l’aéroport ; on arriva 10 minutes après, on habitait pas trop loin. Mohamed et Karim
descendit les valises. Un homme, aussitôt, avançait vers nous, il avait certainement le même age que
Karim. Il était un peu élancé et musclé; je regardais Latifah, comme on avait l’habitude de le faire.
Karim: Boy, mba yagofi, on vient d’arriver
C’était son ami. Karim a fait les présentations. Il s’appelle Assane.
Mohamed: Enchanté Assane, mais c’est quoi cette ressemblance? Karim ki dou sa xarit kisser D
Karim: Haha c’est mon jumeau rater, tout le monde qu’on se ressemble, sauf que mako dakeu lol, c’est
mon cousin en fait
Mohamed: Ah wahnga lepeu, franchement Yallah mo meuna bindeu
Latifah et moi ne disions rien. A la fin, je l’ai bien regarder et je pouvais voir la ressemblance, ah mon
mari est jumeau Xd. Latifah regardait juste en bas, je ne savais même pas, c’est quoi son problème?
Karim: Assane guissnga sama diabar, mom rek la nop
Assane: En tout cas, elle est tres belle, t’as l’air amoureux en tout as frère, et c’est qui l’autre ? NOOOOO
Aicha, c’est toi???
Karim: Hein, tu connais Latifah, c’est la femme de Mohamed, ce n'est pas aicha D
Assane: Heu no laisses tomber, dama dioum, Latifah j’espères que tu vas bien, et il s’en alla
On etait choques, Latifah ne pipait mot. Elle avait l’air plus choquee depuis qu’elle a vu Assane. Je
voulais lui demander s’ils se connaissaient, mais son visage en disait trop ; et moha qui aussi voulait savoir
mais essayait de se calmer.
Karim: Tieuy Assane, mom beug na ham kounek, dafa cool nak
Moi: Sisi il a l’air cool mom, wa nagne dem legui, il rentre avec la voiture no??
Karim: sisi, ok on y va, Moha et Latifah, vous faites quel tete comme sa?
Mohamed: Non, zappes, c’est rien, on y va bala gnouy tarder
Moi: Mo geune d, on parlera apres, Karim sa cousin bi, il est bizarre souy dem dou tago sah
Karim: Yasmina, stp commences pas
Moi: OKok j’ai compris
On entra dans l’aéroport avec nos bagages qu’on alla enregistrer et direction Dubai. Il y avait un silence
de mort. J’étais assise a cote de Latifah et Mohamed etait un peu plus loin avec Karim genre 4 places en
avant. J’en ai profité pour parler avec Latifah par ce que je connaissais mon frère.
Moi: Wa Latifah hana danga ham Assane? Le fait qu’il t’a regardé ba wah benen tour, wahma louhew?
Latifah: Ah daram c’est une longue histoire juste que le monde est petit…

Moi: Je pensais que doma neub dara, mais d neub ngama sa bopou, fo hamer assane mi? par ce qu'il a vraiment l’air de te connaitre

Latifah: Okay, tu te rapelles après ma rupture avec Papis, j;ai decider d’aller en boite pour profiter. J’avais passer la nuit chez ma cuisine sinon maman ne va même pas me laisser sortir

Moi: Hum ok et après?Latifah: C’est la qu’on s’est connu, c’est vrai, je lui ai menti à propos de mon nom, maniko aicha latoudou

Moi: Et pourquoi tu as fait ça? Donc il ne s'est pas trompé, il t’a reconnu euy Aicha oups Latifah

Latifah: Yasmina arrêtes ce n'est pas drôle, on a fait connaissance et on parlait de tout et de rien si ngama presenter Mohamed au telephone, je ne savais pas quoi faire, deja avec Mohamed ca s’est passertellement vite, il me plaisait trop. Assane aussi était attentionner comme lui, mais dama diekissay off kopar ce que Mohamed devait venir et je ne voulais pas de probleme.

Moi: Ah franchement tey mom andouma ah iow, la tu es fautive, tu n’as rien dit a Assane nga bayi ko ni,dem andeu ah sama mak, Mohamed souko yeuguer aussi li douko neh, je ne sais pas ce que tu vas lui raconter mais dis lui la vérité

Latifah: Je sais, Assane il a essayé de me parler pour voir ce qui n’allait pas, mais j’ai changé de numéro, heureusement il ne connaît pas là ou j’habite. Et maintenant, je le vois comme sa aujourd’hui, dans ses conditions, je suis avec mon mari, et lui, il s’est rendu compte que je m’appelles même pas aicha

Et soudain, elle commença a pleurer.

Moi: Iow hey, boul fi dougeul sa bopou, geune fi yokal sa bopou problème, on va en voyager la, loy dioy?Liy am amna ba parer? Tu seras seule avec ton mari, tu lui expliqueras tout, par ce que là, je parie qu’il parle avec Karim sur ce sujet. Et tu connais Karim, mane mi merenama à cause de mes questions la. Kounek ah sa probleme. Oublies-sa, relax, on doit s’amuser et profiter avec nos chéris. Tkt Assane casera pas facile pour lui mais il s’en remettra.

Latifah: Okay merci puce pour tout, t’es un ange.

Moi: T’as pas à me remercier, haral ma text Karim ladj ko si Assane dafko text comme sa on verra

Latifah: Okay defal lolou, nga ladialer ko lanlako wah?

Moi: Sheut tkt laisses moi gerer sa

Avant même de finir ma phrase, Karim était déjà là, pour demander à Latifah d’échanger de place et d’aller s’asseoir a cote de son mari. Il ne le répéta pas deux fois, elle se leva pour me dire a plus. J'en disais rien. 

Karim (tout en s’asseyant a mes cotes): ma femme, mon bb, mon Coeur

Je ne disais toujours rien. Je faisais mine de regarder le film sur mon écran avec mes écouteurs et de ne pas lui preter attention, ce qui l’enervait bien.

Karim: Yasmina, c’est a toi que je parle non, en élevant mes ecouteurs

Moi: Ah okay c’est a moi que tu parles ni, desolee, j’étais concentrée sur le film

Karim: Tu veux dire que degomeu nî

Moi: Bah non, et pourquoi tu es assis ici? Tu penses que laisser Latifah s’asseoir avec Mohamed va arranger les choses; meytoul mou dor ko

Karim: Je ne suis pas venu pour me disputer Yasmina, je m’excuses pour tout a l’heure, je ne devais pas te parler comme ca.

Moi: Mais tu l’as fait, anyway j’ai zapper ca, amoul bene problem, c’est ce que je merites n’est-ce pas

Karim: Arrêtes ne dis pas ca, C’est Assane qui a un peu choqué tout le monde, mais il m’a tout dit, Latifah elle est vraiment louche; je veux juste savoir kagne la Mohamed quitter France pour gneuw Galsen

Moi: Bb, wahoma li hew d, gawer meu

Karim: Non, moi meme je suis sous le choc, et louma meti Mohamed il va croire que je connais l’histoire avant alors que legui lako yeuk; j’espère que tu n’es pas comme Leila, amok o done wahal avant

Moi: Souma ko amone dinga si ham dara, karim tu m’enerves tu sais

Karim: Non do sah ham koy wolou, je reglerais ca a ma facon

Moi: Fais pas de betises stp

Karim: Je penses que c’est déjà fait, on ne fait pas du mal a ma famille

Moi: Qu’est ce que tu veux dire par la? Je me disais juste une chose si j’avais rêver de sa, je n’allais même pas voyager a Dubaï…. Est ce vraiment un voyage de noces, ou un règlement de comptes ?


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >