Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Vingt-sixième partie


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 18 Février 2016 || 1121 Partages

Moi: c’est le cousin à Latifah, d’ailleurs, elle vient juste de me le présenter

Karim: Ah okay, cava toi ?(avec un air sérieux)

J’avoue, je le kiffe quand il fait son air serieux

Nassir: oui grand trankil, prends soin de ta femme.

Et il se réfugia au salon. J’ai failli éclater de rire, mais je me suis retenue. Après son départ, Karim m’a pris dans ses bras et on s’est embrassé. Il me chuchota à l’oreille “ Je t’aime”. Le lendemain, je me réveillais avec une petite migraine. J'ai eu une nuit assez mouvementée. Je réfléchissais à ma vie de femme mariée, à mon ménage, etc. Je ne savais même pas où Karim et moi allions vivre. Latifah savait qu'au moins Mohamed allait l'emmener avec lui, mais tout était si soudain dans mon cas. Je prenais un cachet de paracétamol avant de prendre ma douche. Ma mère et ses amies s'affairaient dans la cour, j'entendais un brouhaha indescriptible. Les gens avaient l'air joyeux. J'ai reçu un appel de Karim qui me demandait si j'étais prête à aller au salon me faire pouponner. Karim : Bonjour la plus belle. Tu as bien dormi ?

Moi : pas vraiment. J'avais beaucoup de choses dans la tête. Et toi ? Tu as du mieux ?

Karim : oui ça va. Tu as des doutes sur nous ? Tu préfères attendre, c'est ça ?

Moi : Noooonn.. C'est juste que c'est soudain et je pensais à tous les changements que ce nouveau statut allait opérer dans ma vie. Tu sais bien que je t'aime et que je suis fière d'être ta femme.

Karim : j'aime mieux cela. Tu es ma princesse. Alors prête pour aller au salon ?

Moi : oui, je dois appeler Latifah pour voir sa position.

Karim : Ahhh les jumelles. Ok Madame Karim. Je vous laisse vous faire belle juste pour mes yeux. Je t'aime. Moi : tu es fou. Ok bye. Je t'appelle plus tard. Je t'aime aussi.

En raccrochant, je sentais que le poids que j'avais sur les épaules avait disparu. Toutes mes inquiétudes se sont envolées. Je me mariais, j'allais vivre avec l'homme de ma vie, l'embrasser chaque fois que j'en aurais envie, porté ses enfants, etc. J'avais trop hâte. J'enfilais une robe trois-quarts et vérifiais que tous les habits, sacs, chaussures, accessoires et bijoux étaient bien dans la valise préparée par ma mère.

Moi :j'ai appelé Latifah, qui s'apprêtait à aller au salon aussi. Elle m'a demandé de l'attendre et que la voiture allait passer me chercher. Je suis sortie de la chambre avec la valise et mes tatas ont commencé à chanter et pleurer. Je ne pouvais pas retenir mes larmes. Ma mamie m'a prise dans ses bras. J'étais trop émue. Leïla m'a appelée à un moment car elle voulait savoir ce que j'allais porter, histoire de mettre la même couleur ou le même genre d'habit. Je lui ai répondu que je n'avais pas encore choisi. Elle a dit qu'elle viendrait à la réception. J'ai rejoint Latifah dans la voiture et nous sommes parties. Elle m'a serrée très fort dans ses bras.

Latifah: Waouuhhh.. On se marie ensemble. Je n'arrive toujours pas à y croire.

Moi : moi non plus. C'est trop de choses en quelques jours. J'ai eu Leïla. Je ne sais pas comment elle va prendre la nouvelle...

Latifah : on s'en fout. Karim ne lui appartient pas. C'est toi qu'il aime et il t'a épousé. C'est tout.

Moi : Je pense que je devrais lui dire que c'est Karim avant ce soir.

Latifah : Tu ne lui dois rien. Elle ne te parlait plus non ? Concentre-toi sur ton mariage, tu dois être la plus belle.

Moi : Tu as raison. Une fois au salon, les filles nous traitaient comme des princesses. On nous a fait de la pédicure, de la manucure, des gommages, etc. Je comprenais ce qui retenait autant les gens dans les salons. Je n'avais plus d'énergie quand elles ont attaqué nos cheveux. Elles nous ont défrisé les cheveux pour mieux les coiffer. Je ne voulais pas de coiffure trop voyante ni vulgaire, j'ai demandé quelque chose de très discret, surtout que j'avais des paquets de cheveux naturels. Elles m'ont fait un tissage ouvert. Elles ont réussi à me faire une coiffure très simple et civilisée. Latifah avait fait quelque d'un peu similaire. Nous étions vraiment belles. Une tante de Latifah a sorti nos habits. Je devais porter une taille basse très cintrée, de couleur rose fuchsia avec plein de perles sur le devant, le dos était échancré et un tissu transparent couvrait la partie ouverte. Latifah portait aussi une taille basse, jaune et avec des motifs fait à base de peinture et broderies. Nous nous sommes habillées et les maquilleuses ont pris le relais. Il fallait repartir à la cérémonie, tout le monde nous attendait. J'ai fait des selfies que j'ai automatiquement envoyés à Karim.Il a répondu :

Il a répondu : Putain, je ne te reconnais plus. Tu es trop belle ma femme.

Moi : juste pour toi mon homme. Je suis montée dans la voiture décorée pour l'occasion. Plus on s'approchait de la maison, plus je stressais. Je voyais plein de bâches et surtout beaucoup de monde. Je cherchais des visages familiers et je n'en voyais pas. Latifah avait le même sentiment.

Dés que nous sommes sorties de la voiture, les griottes et tantes nous ont accueillies, elles ont jeté leurs foulards à terre, en guise de tapis rouge pour nous. Les chansons me faisaient pleurer et je retenais mes larmes, car je voyais l'état dans lequel la pauvre Latifah était. Je ne voulais pas gâcher mon maquillage. Mais c'était peine perdue. Je n'ai pas pu me retenir en voyant ma mère pleurer de joie. Elle nous a prises dans ses bras.

Maman : Vous êtes tellement belles mes chéries. Regardez-vous rek, de grandes dames. Je suis si fière de vous. Je pleurais comme si on m'avait frappé, Ehhh Dieu!!!

Une tata nous a donné des mouchoirs pour nous essuyer le visage. Il a fallu saluer presque tout le monde, sourire, prendre des photos, rire, plaisanter et surtout rencontrer des amis et parents de Karim. Les invités avaient déjà mangé, et on nous a servi notre déjeuner dans la chambre de ma mère. J'ai encore parlé à Karim, qui m'a fait savoir que les hommes allaient bientôt se retrouver à la mosquée pour sceller l'union. J'avais trop hâte. Nous avons fini de manger et on nous a demandé de mettre des foulards sur nos têtes et de nous asseoir sur le lit, car la cérémonie religieuse allait commencer. Nous avons suivi les instructions de nos mamans. Les hommes sont revenus après la prière de Takkussan et les félicitations ont repris de plus belle. J'ai demandé à boire de l'eau. Je stressais un peu. La réception était pour bientôt et il fallait retourner au salon pour se changer. Les parentes de Karim étaient arrivées ainsi que celles de Latifah pour le fameux "téral". Il ne restait plus que les personnes âgées sous la bâche. La voiture nous attendait devant la porte et nous sommes sorties discrètement. Au salon, je me suis déshabillée, me suis démaquillée, nettoyée et les coiffeuses m'ont enlevé la coiffure. J'ai eu droit à une autre, beaucoup plus sophistiquées et classe pour la réception. J'ai mis ma robe blanche, parsemée de cristaux, j'avais la même que Latifah et nos filles d'honneur avaient des robes roses. Elles étaient toutes belles et bien maquillées aussi. Penda était aussi avec nous comme fille d’honneur, elle était vraiment belle. J'étais fière de ce qu'on avait accompli. Latifah était toute rayonnante. En repartant à la salle de réception, nous nous sommes séparées. Mohamed et Latifah étaient dans une voiture avec 4 filles d'honneur, et j'étais avec Karim et les 4 autres dans une autre voiture. Mon mari m'a donné un long baiser, qui a arraché des cris aux filles. J'étais un peu gênée. Mais c'était mon mariage, j'avais le droit de faire des folies. La salle de réception était pleine. Karim et Mohamed avaient trop d'amis. Je tenais fermement la main de mon mari et marchais à ses côtés, il me donnait des ailes. J'ai aperçu Leila parmi les invités. Elle avait l'air choqué. Je me rappelais avoir vu ses appels en absence au salon, mais je n'avais pas le temps, ni l'envie de répondre. J'ai regardé devant moi et nous nous sommes assis. L'animateur a demandé aux deux couples d'ouvrir le bal et Karim m'a serrée dans ses bras. Plus rien n'existait, je ne voyais que lui, je sentais son parfum, ses bras musclés qui me protégeaient. J'étais heureuse. Au diable cette connasse de Leila.. Mon mari m'a embrassée après la danse, et Mohamed a fait de même avec Latifah, c'était trop cute. Nous nous sommes rassis. Les serveurs ont commencé à distribuer les plats de nourriture, certains mangeaient, d'autres dansaient. Leïla me jetait des regards assassins, elle était pourtant en bonne compagnie. J'ai su après que le gars était un ami à Mohamed, venu de Paris, pour assister à la réception. Il s’appelle Moussa; et n’avait d’yeux que pour Penda; j’ai remarqué qu’il échangeait des regards avec Penda. Et ça m’amusait a les voir comme ca. Je me disais hum, peut être Penda va trouver son amoureux et faire sa proper vie. Leila m'a envoyé un message disant : Espèce de salope!!! Comment as-tu osé voler mon mec et m'inviter à votre mariage ? Je m'y attendais un peu. Leila ne changera jamais. Karim a lu le message et y a répondu. Comment as-tu osé voler mon mec et m'inviter à votre mariage ? N'insulte plus jamais ma femme, la salope, c'est bien toi. Personne ne te force à rester. Bonne soirée. Quelques minutes après, elle se levait pour partir. Elle me faisait un peu pitié. Après son départ, les invités ont commencé à remettre les cadeaux. Nous nous sommes tous levés et prenions des photos avec eux. J'étais fatiguée, mais il fallait sourire pour les photos. Nous avons découpé et mangé le gâteau après la remise des cadeaux. La fête s'est terminée vers 1h du matin. Nos maris ont décidé de dormir dans l'appart de Karim, mais nous ont accompagnées d'abord. Latifah et moi sommes directement allées chez moi, nous avons pris une douche et hop, au lit. Nous n'avions jamais été aussi fatiguées de toute notre vie. Mais nous étions toutes aussi contentes, mariées aux plus beaux hommes et la vie nous souriait. Le meilleur reste à venir Inchallah...

 

Dakarflash2




1.Posté par fina le 26/02/2016 15:45
machala le narrateur

2.Posté par lufa le 01/03/2016 11:58
waaaaawwww, c'est très génial YASH.

3.Posté par sonia le 20/03/2016 10:09
nous sommes une équipe de 3 jeunes filles très sensuelles et pleines de feeling
nous vous proposons des séances de massage discret , sensuel et inoubliable.
seules dans notre cabinet de massage, nous vous faisons voyagés au paradis du plaisir
1-BIJOU notre drianke 24 ans
2-SONIA 20 ans metisse cap- verdienne
3-KIA belle et sexy taille fine19 ans
eh wi, vous avez l’embarras du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rembourser
tel: 77 181 19 99 / 77 561 52 04
ou visitez notre site web : http://www.badzcool.wix.com/maindubonheur

4.Posté par mignonne le 21/03/2016 15:04
Sonia Ka ·
nous sommes une équipe de 3 jeunes filles très sensuelles et pleines de feeling
nous vous proposons des séances de massage discret , sensuel et inoubliable.
seules dans notre cabinet de massage, nous vous faisons voyagés au paradis du plaisir
1-BIJOU notre drianke 24 ans
2-SONIA 20 ans metisse cap- verdienne
3-KIA belle et sexy taille fine19 ans
eh wi, vous avez l’embarras du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rembourser
tel: 77 181 19 99 / 77 561 52 04
ou visitez notre site web : www.badzcool.wix.com/maindubonheur

5.Posté par mignonne le 21/03/2016 15:05
Sonia Ka ·
nous sommes une équipe de 3 jeunes filles très sensuelles et pleines de feeling
nous vous proposons des séances de massage discret , sensuel et inoubliable.
seules dans notre cabinet de massage, nous vous faisons voyagés au paradis du plaisir
1-BIJOU notre drianke 24 ans
2-SONIA 20 ans metisse cap- verdienne
3-KIA belle et sexy taille fine19 ans
eh wi, vous avez l’embarras du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rembourser
tel: 77 181 19 99 / 77 561 52 04
ou visitez notre site web : www.badzcool.wix.com/maindubonheur

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >