Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Carte d'identité CEDEAO, prétexte de report des législatives de 2017 ?


Ça traine encore dans la confection de cartes nationale d’identité biométrique. Beaucoup de citoyens se demandent s’il sera possible d’inscrire les millions d’électeurs en moins de 7 mois. Une question positive donnée par les autorités en charge de cette question elle mais se heurte au doute de l’opposition qui pense qu’il y a une forte probabilité de reporter les législatives

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 24 Novembre 2016 || 2722 partages || 1 commentaires

L’introduction de la carte d'identité CEDEAO risque d’entraîner un report des élections législatives. Une alerte de l’opposition. Une situation qui peut arriver au vu des lenteurs notées dans la confection des cartes nationales d’identité biométriques.
Le chef de l’État avait demandé à la Direction de l’autonomisation du fichier (Daf) de confectionner 4 millions de cartes d’électeurs d’ici les législatives de 2017. Plus d’un mois après le démarrage des opérations, l’on est loin de cet objectif.

Selon les informations de DakarFlash, la région de Dakar compte 36 commissions de délivrance pour une capacité de production journalière de 150 documents chacune. À l’intérieur du pays, on compte au total 75 commissions (une par département) qui produisent, chacune, 100 cartes par jour.

Si on se réfère à cette capacité, il faudra trois ans pour inscrire les électeurs recensés sur le fichier électoral : 5,7 millions de Sénégalais. Alors que les élections législatives doivent se dérouler sauf cas exceptionnel en fin du mois de Juin 2017.
Le directeur de la Daf, Ibrahima Diallo dégage en touche cette possibilité. Il promet l’installation de 500 commissions sur l’ensemble du territoire national avant la fin du mois de décembre prochain. Mais il faudra dans le même temps venir à bout des pannes récurrentes des machines au niveau des commissions et qui retardent souvent les enrôlements.

Même si les autorités rassurent que les élections législatives se tiendront à date échue, beaucoup de Sénégalais restent dubitatifs. Le compte à rebours a démarré. A 7 mois de ces joutes électorales, l’on se demande encore si la Daf pourra honorer ses engagements : confectionner des cartes d’identité biométriques Cedeao pour au moins 4 millions d’électeurs. Une affaire à suivre...
La rédaction de Dakarflash
 
 

DakarFlash1




1.Posté par kaokao le 24/11/2016 19:01
trop d'attente , j'en ai marre

Nouveau commentaire :