Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Cedeao : L’objectif du TEC ne peut être atteint sans la suppression des entraves à la libre circulation des marchandises


L’objectif d’accroître les échanges intra-communautaires et de renforcer la compétitivité de la production régionale visé par le TEC ne pourra être atteint sans la suppression des entraves à la libre circulation des marchandises, a affirmé jeudi à Dakar Birima Mangara le ministre du budget.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 20 Août 2016 || 159 Partages

Cedeao : L’objectif du TEC ne peut être atteint sans la suppression des entraves à la libre circulation des marchandises
‘‘Le TEC de la CEDEAO est conforme avec les idéaux des pères  fondateurs de l’organisation sous-régionale (CEDEAO). Et sa mise en application permettra une levée des barrières tarifaires, favorisera une politique commerciale commune et des obstacles à la libre circulation des biens et des services’’, a expliqué Birima Mangara. 
 Il s’exprimait lors de la réunion des Ministres des finances des Etats membres de la CEDEAO. M. Mangara a poursuivi ses propos en estimant que de gros efforts sont encore à faire en vue de créer un espace régional ouvert et compétitif notamment dans le contexte actuel de libéralisation des échanges avec l’Union européenne (UE). 
  
A ce titre, il a invité les ministres des finances de la CEDEAO à redoubler d’efforts pour lever toutes les restrictions qui freinent encore le développement des échanges intracommunautaires. 
Par ailleurs, le ministre soutient que  la mise en œuvre du TEC CEDEAO constitue une avancée significative dans la marche résolue vers la création d’un marché commun ouvert, libre et concurrentiel. 
  
« Le Sénégal, plus que jamais, considère que l’intégration économique est la voie à privilégier pour stimuler et accélérer le progrès économique de nos Etats dans le but d’améliorer le niveau de vie de nos populations », a encore affirmé M. Mangara. 
  
Il s’est réjoui qu’après plus d’un an et demi d’application, les Ministres en charge de l’économie et des finances se réunissent à Dakar pour évaluer l’état de mise en œuvre du TEC. De l’avis du ministre du budget, le Sénégal ne ménagera aucun effort pour traduire en actions concrètes les recommandations qui sortiront de cette rencontre. 
  
Il a annoncé à ses pairs que le Sénégal vient de produire un rapport sur une première évaluation de la mise en œuvre du TEC CEDEAO. « Les résultats de cette  première évaluation ont été partagés avec la mission d’évaluation du TEC de la Commission de la CEDEAO lors de son séjour à Dakar. Les conclusions sont assez satisfaisantes, même s’il est encore trop tôt d’en mesurer tous les impacts réels sur l’économie nationale », souligne le ministre.  

Dakarflash2



Nouveau commentaire :