Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ces djihadistes Sénégalais tués en Syrie, Irak, Libye et au Nigeria


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 11 Février 2016 || 440 Partages

Ces djihadistes Sénégalais tués en Syrie, Irak, Libye et au Nigeria
Selon un décompte de buzz.sn, pas moins de huit djihadistes sénégalais ont été tués entre la Syrie, l’Irak, la Libye et le…Nigeria.
Aussi incroyable que cela puisse paraître pour certains, des Sénégalais ont rejoint les rangs des djihadistes d’Al Qaeda en Syrie et en Irak mais aussi de l’Etat islamique (en Syrie, en Irak et en Libye). Mais souvent au péril de leur vie même si pour la plupart d’entre eux, c’est le but recherché, c’est-à-dire mourir en « martyr ». C’est le cas d’Alioune Guèye.
 
Professeur au lycée Alboury Ndiaye de Linguère, ce titulaire d’un DEA en Géographie aurait été tué en Libye où il aurait déposé ses baluchons en tant que djihadiste. Sa mort est révélée par actusen.com en août 2015.
 
Un mois auparavant, l’on annonçait la mort d’Omar Omsen. Figure du cyber-djihadisme, ce Français d’origine sénégalaise aurait succombé à ses blessures dans la nuit du 07 au 08 aout. L’annonce faite par le chercheur français Romain Caillet est suivi d’un tweet du journaliste français auteur du livre « les Jihadistes Français ». David Thomson confirmait la nouvelle en précisant que l’émir de Firqatul Gharaba, la brigade française du Front Al Nosra (Al Qaeda en Syrie) est mort dans la nuit du 07 août après un coma. Le 30 juillet, le journaliste français, spécialiste des questions djihadistes annonçait la blessure par balle du Sénégalais.
 
Deux mois plus tard, exactement le 19 octobre 2015, son neveu Abu Khalifa, également de nationalité française mais d’origine sénégalaise passe l’arme à gauche. Sa mort est annoncée par Firqatul Gharaba dans un communiqué signé par l’émir en second du groupe, un sénégalais répondant au nom d’Abu Mouhamed al Senegali. Selon le journaliste David Thomson, Abou Khalifa est qualifié de taquin par un proche qui révèle dans la foulée que le djihadiste sénégalais avait un avenir prometteur dans l’ingénierie
 
Alors que des Sénégalais se faisaient tuer dans le bourbier syrien, d’autres passaient de vie à trépas en Libye pour le compte de l’Etat islamique (Ei). Selon des sources proches de la branche libyenne de Daesh, trois djihadistes Sénégalais, dont deux au cours de rudes combats, ont été tués dans ce pays.
 
Le premier à se faire tuer, c’est le nommé Abdallah Sine. Et contrairement à ce qui a été révélé dans la presse, Abu Zeïnab de son nom de guerre n’a pas été tué dans la bataille d’Al-Sidra. D’après des sources de buzz.sn au sein de l’Ei, ce djihadiste sénégalais a perdu la vie, au mois de juillet dernier (un mois après la prise de Syrte par l’Etat islamique) suite au bombardement de la Société Egyptienne à Nofilia.
saidethassaneAprès l’Eid El Kébir (Tabaski), N°3, un quartier de Syrte hostile à l’application de la charia ( loi islamique) se révolte contre ceux qu’ils appellent des « envahisseurs ». Le sénégalais Zaïd Bâ dit Abu Oussama ne survivra pas à ces affrontements qui, d’après des informations obtenues par buzz.sn de sources sûres, ont duré trois jours. Avant cette ultime bataille, Zaïd Bâ qui a fait ses études en Mauritanie, a pris part dans nombre d’expéditions de l’Etat islamique en Libye.
 
Le troisième Sénégalais tombé en Libye se nomme Hassane Diène. Très proche d’Abdourahmane Mendy qui a d’ailleurs annoncé sa mort sur Facebook, ce Lébou bon teint a été tué au détour d’un combat qui a eu lieu entre Syrte et Nofilia vers le mois d’octobre 2015. Pris en embuscade par l’autre camp, en supériorité numérique, les djihadistes de l’Ei qui n’étaient qu’au nombre de cinq durent faire face à près de vingt soldats de l’armée libyenne ou d’autres groupes armées qui sévissent en Libye.
 
Ce n’est pas un secret, au moment où beaucoup de jeunes se bousculent à la porte de l’Etat islamique en Libye, d’autres se jettent dans les bras de sa branche nigériane, Boko Haram. L’un d’entre eux aurait d’ailleurs perdu la vie. C’est du moins ce qu’aurait confié un proche de l’Imam Alioune Ndao aux enquêteurs. Le nommé Daouda serait passé à table en révélant aux enquêteurs que son frère a été tué au Nigéria où il combattait dans les rangs de Boko Haram.
 
Pas plus tard qu’avant-hier, le chercheur Romain Caillet faisait part du décès d’un salafiste franco-Sénégalais au Yémen.
 
Le kamikaze Sénégalais
 
Les opérations kamikazes ou « opération martyrs » chez les djihadistes n’étaient pas une spécialité des Sénégalais jusqu’à ce qu’Abu Dja’far vienne mettre en doute cette idée reçue. Membre de l’Ei en Irak, il a participé à l’assaut qui visait des Soldats irakiens à la frontière avec la Jordanie. En compagnie de deux autres kamikazes, un Français et un Belge, ils ont foncé à bord de leurs voitures bourrées d’explosifs sur des soldats irakiens dont quatre ont été tués. L’Ei a revendiqué cet attentat suicide qui signe le baptême du feu d’un Sénégalais dans ce genre d’attaques

DakarFlash3




1.Posté par Aphrodisiaque le 11/02/2016 12:59
Nous vendons un produit venant d'Allemagne, très efficace contre l'éjaculation précoce appelé VIGA SPRAY (+221 70 325 08 41 ou +221 76 871 36 51
Ce produit allonge sensiblement la durée du rapport et est sans effets secondaires, Vous pouvez l'utiliser 15mn avant le rapport. La livraison est gratuite Il y'a possibilité d'envoi de colis pour ceux qui sont dans les régions ou a l’étranger dans la discrétion totale et rapidement. Appelez vite au +221 70 325 08 41 ou +221 76 871 36 51 efficacité garantie et livraison gratuite.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >