Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Chantage s**uel à Pikine : Papis menace de publier sur le net ses ébats avec R.D si elle refuse de...


Le menuisier P. D. B, alias Papis, a une bien drôle manière de retenir une femme pour qui il développe des sentiments d’amour. En plus de filmer ses chaudes parties de jambes en l’air dans une auberge avec la réceptionniste, R.D, il lui envoie les images obscènes sur son téléphone portable et menace de les poster sur le net si elle refuse de se donner à lui.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 23 Juillet 2016 || 5915 Partages

Chantage s**uel à Pikine : Papis menace de publier sur le net ses ébats avec R.D si elle refuse de...

La réceptionniste Raby D a été transformée en objet sexuel par le menuisier P. D. B, dit Papis Ba. De peur de voir son intimité postée sur internet, elle a été contrainte par Papis de céder à son chantage sexuel. Elle était pourtant déjà fiancée à quelqu’un.

C’est dans la période de la veille de la fête de Korité que la fille R. D. a fait la connaissance de Papis. Ce dernier assurait la sonorisation d’un magasin de vente d’habits pour femme sis au marché zinc de Pikine Tally Bou Mack alors que la demoiselle y travaillait comme réceptionniste. Ils ont sympathisé et échangé leurs numéros de téléphone. Mais, pour mieux ferrer la jeune femme, Ba joue la carte de la galanterie avec elle et se met à vanter ses qualités physiques. Celle-ci se complaît dans les compliments et lui demande d’attendre la fin du ramadan pour formaliser les choses.

Alors que la réceptionniste est prise par son travail, elle confie son téléphone portable à Papis qui reçoit entre-temps le coup de fil du fiancé de R.D. Il lui parle sur un ton ferme et lui raccroche au nez. Tout en rage, il guette la venue de l’amant de la fille dans le magasin et les prend en filature à bord d’un taxi. A hauteur d’une agence de banque, le petit ami descend du taxi en y laissant la fille et s’engouffre dans l’institution financière pour effectuer une opération.

Papis saisit l’occasion, trouve R.D à bord du taxi et lui demande de le suivre. La fille tergiverse et refuse de descendre. Ba s’emporte, lui hurle dessus et menace de créer un scandale devant le fiancé. Craignant un grabuge, la réceptionniste s’exécute et monte avec Papis dans un autre taxi qui les conduit dans une auberge à Golf. Sur place, il lui demande de se dévêtir au risque de mettre en charpie ses habits. La jeune femme prend peur et se plie à la volonté du menuisier. «Il a abusé de moi sans prendre un préservatif. Après son acte, il a pris son téléphone portable et faisant semblant de composer un numéro, il m’a filmée alors que j’étais encore toute nue», indique la demoiselle reprise par nos sources.

Le lendemain, il lui affirme au téléphone l’avoir filmée et menace de les poster sur le net si elle ne cède pas à ses désirs sexuels. Il arrive nuitamment devant la maison de la fille et la somme de sortir sous peine d’entrer et de montrer ses images aux membres de sa famille. Poussant le bouchon plus loin, il demande à la réceptionniste de rompre les amarres avec son fiancé. «Il m’a envoyée 3 vidéos sur mon portable et a menacé de les envoyer à mes collègues de travail ainsi qu’à ma famille et amis. Je n’ai jamais eu de relation amoureuse avec lui. Il m’avait invité à dîner avant de me conduire dans une auberge où il m’a forcée à entretenir avec lui des rapports sexuels», déclare-t-elle.

Le 8 juillet dernier, Papis ayant pris goût à la chose appelle à nouveau la demoiselle et lui fixe rendez-vous aux alentours de la station Shell Tally Bou Mack. Cette dernière, exténuée par les assauts sexuels, alerte le commissaire de police de Pikine, Adramé Sarr, qui active les éléments de la brigade de recherches. Les flics en civil entrent en action, localisent Ba à bord d’un taxi et l’appréhendent. Ils trouvent sur lui un téléphone portable comportant trois vidéos et trois photos montrant la jeune femme nue.

Le mis en cause a réfuté les accusations de chantage sexuel et soutient avoir couché à deux reprises avec son accusatrice qui, selon lui, était consentante. Il indique avoir agi de la sorte par jalousie lorsque le fiancé de la demoiselle était venu chercher celle-ci au magasin. Il a été toutefois déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt pour violences et voies de fait, chantage, menace et violation de données personnelle.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :