Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Cheikh Bamba Dièye : « Je ne vois pas l’intérêt de concentrer le débat sur la peine de mort »


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 25 Novembre 2016 || 437 Partages

Le débat sur le retour éventuel de la peine de mort au Sénégal suite à la recrudescence des scènes de violences et de crimes n’agrée pas le leader du FSD/BJ, Cheikh Bamba Dièye qui se dit toute de meme comprendre l’émotion de ses compatriotes face à une telle barbarie. Cependant Cheikh Bamba Dièye invite les compatriotes à plutôt réfléchir sur les causes de ces violences. 
 
Cheikh Bamba Dièye s’indigne contre le meurtre de la vice-présidente du CESE,Mme Fatoumata Moctar Ndiaye et le qualifie de crime odieux que rien ne pourrait justifier. 
 
« Je voudrais avant tout m’indigner devant ce crime odieux que rien ne pourrait justifier. J’en profite pour présenter mes condoléances les plus sincères à la famille de la victime », s’indigne Cheikh Bamba Dièye. 

Très dubitatif quant au retour de la peine de mort, Cheikh Bamba Dièye pense la peine de mort permettrait pas de prévenir ces crimes . 

« Je comprends parfaitement l’émotion de nos compatriotes face à une telle barbarie. Lorsqu’un individu est capable d’un tel acte, il est légitime de s’interroger sur la pertinence de sa présence dans notre société. Pour autant on raterait le coche si ce crime, ainsi que tous les autres commis, ne nous amène à réfléchir qu'au seul rétablissement de la peine de mort. Je n’ai pas d’avis tranché sur la question mais je suis certain que la peine de mort ne permettrait pas de prévenir ces crimes. Il est évident que les gens qui les commettent ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes, et surtout pas au moment où ils les commettent. A part assouvir un certain désir de vengeance qui n’est pas le rôle de la société, je ne vois pas l’intérêt de concentrer le débat sur la peine de mort. Réfléchissons plutôt aux réelles causes de ces violences dont, indéniablement, l'instauration grandissante de contre-modèles, l'accroissement des inégalités et le sentiment d'injustice constituent un terreau fertile » a déclaré Cheikh Bamba Dièye. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :