Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



City et Real dos à dos, les Citizens peuvent remercier Joe Hart (0-0)


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 26 Avril 2016 || 294 Partages

City et Real dos à dos, les Citizens peuvent remercier Joe Hart (0-0)

Après une première mi-temps stérile et pauvre en occasions franches (aucun tir cadré!), Manchester City et le Real Madrid se sont annihilés durant un long moment avant que Joe Hart ne sorte deux ballons sur autant d’arrêts réflexes dans le dernier quart d’heure.
Côté belge, Kevin De Bruyne a été actif sans être décisif tandis que Vincent Kompany a tenu tout le match.

1. Joe Hart sauve les siens

 

Peur de mal faire ou d’encaisser un but, les deux formations ont offert un match tactique, annihilant toute tentative de but. Beaucoup de déchets également de part et d’autre, les spectateurs neutres comme les fans de football ont dû beaucoup s’ennuyer. On peut même s’étonner d’avoir entendu aussi peu de sifflets des spectateurs sur le niveau de jeu affiché par les deux équipes.

Ensuite, c’est même le Real Madrid qui aurait pu faire le hold-up parfait, une frappe de Jesé touchant la transversale et une de Bale passant un  peu à côté des cages de Joe Hart.
Le gardien anglais sortira encore deux énormes arrêts réflexes en fin de match, devant Casemiro et Pepe. Le gardien anglais a clairement sauvé son équipe des Citizens.

2. L’absence de Cristiano Ronaldo

La première information du match s’est déroulée avant le coup d’envoi. Blessé à la cuisse droite mercredi à Villareal, Cristiano Ronaldo a dû déclarer forfait pour cette demi-finale aller. Son absence s’est ressentie dans le jeu où les Madrilènes ont laissé venir les Citizens mais sans pour autant profiter des rares occasions de but. Le Portugais devrait être de retour pour le retour à Bernabeu mercredi prochain. Sa folie pourrait emballer un match qui en a cruellement manqué ce mardi soir.

3. De Bruyne actif, 90 min pour Kompany

Dans ce marasme offensif, Kevin De Bruyne a été actif, tentant de relancer comme il sait si bien le faire. Mais les Madrilènes, bien placés tactiquement, ont souvent arrêté ses différentes tentatives. Le « meilleur joueur roux de tous les temps » (dixit Noel Gallagher) n’a pas eu l’occasion de faire la différence comme en quarts de finale face au PSG.

De son côté et sans être moqueur, Vincent Kompany a tenu cette fois tout le match sans sortir sur blessure. Bien placé, Vince The Prince a fait un match correct et a effectué les interventions qu’il fallait.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :