Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Clédor Sène refait le procès Me Seye: «C’est une affaire d’Etat qui a été scellée en haut lieu»


Amadou Clédor SENE est surtout connu pour être cité dans le meurtre de Me Babacar SEYE (ancien vice-président du Conseil constitutionnel assassiné le 15 mai 1993, après les élections législatives de la même année).

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 25 Septembre 2016 || 1329 Partages

Mais, l’homme a aussi été un farouche opposant du régime socialiste. Face à Ndéye Fatou NDIAYE dans l’émission Sortie de ce samedi, ce monogame que certains voient comme un surdoué se rappelle cette période de l’histoire politique du Sénégal. «A l’époque, le président DIOUF avait insulté la jeunesse à Thiès, comme exactement ce que fait le Premier ministre actuel fait avec ses menaces (…) Il avait alors qualifiait la jeunesse de «Pseudo jeunesse malsaine».  En ce moment-là, j’avais un diplôme en informatique, en comptabilité, en anglais (…) Et pourtant, je n’arrivais pas à trouver du travail. J’avais alors acheté une pirogue et j’étais à Ngor pour m’activer dans la pêche. Et, quand mes amis et moi avons entendu les insultes du président DIOUF, je leur ai dit qu’on devrait porter le combat pour mettre fin au règne socialiste (…) Les explosives qui servaient à faire exploser les voitures, c’est nous qui les fabriquions de nos propres mains», s’est-il souvenu. Revenant sur l’affaire Me SEYE, Amadou Clédor SENE déclare que le procès n’a convaincu personne. «Cette affaire, est une affaire d’Etat scellée en haut lieu qui a eu des implications étrangères (…) Tous les gens qui en parlaient, dont Latif Coulibaly, n’en parlent plus parce qu’au moment où il (Latif) le faisait, j’étais en prison (…)», lâche-t-il. Parlant du procès, il revient sur bien des aspects. «L’heure que le médecin légiste a déclaré avoir commencé l’autopsie, n’était pas conforme avec l’heure où le corps est arrivé à l’hôpital (…) Ensuite, il a dit qu’il avait extrait la balle dans la tête de Me SEYE et qu’il était aidé en cela par le capitaine Coulibaly. Quand le juge a appelé le capitaine pour confirmation, il a dit que la balle a été extraite de la jambe et pas de la tête. Me Masokhna KANE lui a ensuite demandé s’il a extrait la balle dans la tête, il a dit non. Il lui a demandé s’il a procédé à l’autopsie, il a dit non (…) C’est le juge qui a tiré d’affaire le légiste en lui ordonnant d’aller s’asseoir (…) Et, on a demandé un complément d’informations, la Cour a refusé. Mame Adama GUEYE, en tant qu’avocat principal de Me SEYE, a démissionné en pleine audience. Me Félix SOW et Me Dior DIAGNE avaient aussi fait la même chose», se remémore-t-il.

Avant d’ajouter, comme pour renseigner du caractère étatique de l’affaire : «mes avocats ont été payés en dollars. C’est Me Madické NIANG qui distribuait les billets. L’argent venait de l’USAID », révèle Clédor SENE très en verve.

Walfnet


Dakarflash2



Nouveau commentaire :