Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Coalition islamique antiterroriste : «Sommes-nous une République banania ?» (Decroix)


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 17 Décembre 2015 || 20 Partages

Coalition islamique antiterroriste : «Sommes-nous une République banania ?» (Decroix)
Le député Mamadou Diop Decroix ne comprend pas que La décision du président de la République d’engager le Sénégal dans une coalition contre le terrorisme sans consulter l’Assemblée nationale, continue de soulever une vague de protestation.

Réagissant à ce sujet Mamadou Diop Decroix qui ne comprend rien à cette mesure a interpellé le Chef de l’Etat sur les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision. Le secrétaire général d’An-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads) est d’autant plus étonné que l’Assemblée Nationale n’a pas été consulté.

«Le député que je suis interpelle solennellement le président de la République. Nous voici, encore une fois, confrontés à une situation gravissime où, depuis l’étranger, l’on nous apprend que notre pays s’apprête à entrer dans une guerre dont le centre de commandement est déjà identifié, à notre insu», regrette Mamadou Diop Decroix. Pourtant, rappelle-t-il, «l’article 59 de notre Constitution stipule, de manière claire et sans équivoque, la déclaration de guerre est autorisée par l’Assemblée nationale». Or, poursuit-il, «à ma connaissance, une telle implication du Sénégal dans la guerre contre l’Ei (Organisation de l’Etat islamique) n’a jamais été évoquée ni discutée dans notre pays encore moins au sein de la représentation nationale.»

Autant de choses qui poussent le coordonnateur du front patriotique à se demander si le Sénégal est réellement une démocratie comme tentent de le faire croire ses dirigeants: «Sommes-nous une République banania ?»

Selon, Mamadou Diop Decroix le statut de chef suprême des Armées du Président de la République ne lui autorise pas de «faire ce qu’il veut des Armées». «Il a besoin de l’aval de la représentation nationale pour engager le Sénégal dans une guerre». Aussi demande-t-il au chef de l’Etat de «nous édifier, à travers une adresse à la Nation ou toute autre formule convenable, sur les tours et contours de cette affaire car l’heure est grave».»

Le Sénégal est cité par les 34 pays membres d’une coalition islamique contre le terrorisme initiée par l’Arabie Saoudite et dont sont membres de nombreux pays musulmans.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :