Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Colonel Malick Cissé : “Al Amine m’a dit qu’il avait déconseillé Saddam Hussein d’attaquer le Koweït, car il avait vu la chute du Raïs»


«Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, on ne dira jamais assez de lui». Cette assertion est de Colonel Malick Cissé. Ami et confident du défunt Khalife général des Tijanes, l’ancien Officier de l’Armée du Sénégal, absent du pays, lors de la disparition du guide religieux, s’est joint, à son tour, aux témoignages sur la vie et l’œuvre de l’illustre disparu.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 27 Septembre 2017 || 41 partages || 0 commentaires

«J’ai de la peine à parler de Al Amine. Il a quitté ce bas-monde sur la pointe des pieds. C’est un oncle, un ami et un confident. Un partenaire social et politique qui a beaucoup œuvré pour la paix sociale au Sénégal et dans le monde», a témoigné Colonel Malick Cissé.

Dans la foulée, après avoir rendu ce vibrant témoignage, l’ancien conseiller de Me Abdoulaye Wade fait des révélations de taille jamais contées sur la dimension diplomatique de celui, qui fut, des années durant, le porte-parole de la Tarikhyya Tidiane au Sénégal.

“Quand Al Amine déconseillait Saddam Hussein d’attaquer le Koweit”

Selon lui, alors qu’il discutait, un jour, avec le Saint-homme, celui-ci lui confia que Saddam Hussein s’est attaché ses services pour des conseils et prières, avant l’invasion des troupes irakiennes au Koweït.

En effet, Feu le Raïs, connaissant la dimension spirituelle du porte-parole à l’époque, de la famille de Maodo, avait fait venir en Irak, Al Amine pour des conseils et des intercessions de prières. Après qu’il avait fini de bien mûrir son projet d’attaquer ce pays du Golfe pour des questions géostratégiques. Mais la réponse de Al Amine fut tombée comme un couperet : «n’attaque jamais le Koweït», lui avait-il prodigué comme conseil.

Mais Saddam Hussein, qui n’en faisait qu’à sa tête, se détournât des conseils de Al Amine. Quelque temps après, la guerre est déclenchée. Et le Golfe est entré dans une impasse irréversible, qui continue jusqu’à présent.

A en croire Colonel Malick Cissé, Al Amine avait vu, bien avant, la chute du Raïs. Mais Saddam Hussein, lui, voulait satisfaire ses fantasmes. La suite est connue de tous : Saddam Hussein a été décapité par des Forces américaines, il y a de cela une dizaine d’années.

Actusen


Dakarflash6



Nouveau commentaire :