Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Comité sénégalais des Droits de l’Homme : Un apériste remplace Alioune Tine


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 29 Décembre 2015 || 82 Partages

Comité sénégalais des Droits de l’Homme : Un apériste remplace Alioune Tine

Pour succéder à Alioune Tine à la tête du Comité sénégalais des droits de l’Homme, le Président Macky Sall a porté son choix sur la personne du maire Apr de Ndondol, dans le département de Bambey. La nomination de Me Pape Sène est une première dans les annales de l’institution qui a été jusqu’ici dirigée par des personnalités connues pour leur neutralité politique.

Poste vacant depuis le départ de Alioune Tine pour Amnesty International, la présidence du Comité sénégalais des droits de l’Homme (Csdh) vient d’être pourvue. Le chef de l’État a choisi son camarade de parti, Me Pape Sène, pour remplacer Alioune Tine. Une première pour cette institution qui, depuis sa création, a été toujours dirigée par des personnalités connues pour leur neutralité politique. En choisissant Me Pape Sène, maire de la commune de Ndondol dans le département de Bambey, Macky Sall récompense ainsi un de ses plus farouches défenseurs. 

Pour rappel, en référence aux recommandations des Nations unies pour la création de groupes d’information ou de comités locaux, la République du Sénégal a créé en 1970, par décret, une institution des droits de l’Homme dénommée Comité sénégalais des droits de l’Homme (Csdh), bien avant l’existence des Principes de Paris. Le Csdh a été institué par une loi adoptée par le Parlement le 26 février 1997, et promulguée le 10 mars 1997. Il est défini comme étant une institution indépendante visant à promouvoir les droits de l’Homme par la « consultation, l’observation, l’évaluation, le dialogue et la concertation ». En instituant le Csdh par une loi plutôt que par un décret ou un règlement, le gouvernement a valorisé son statut et sa définition « d’institution indépendante ». Le Csdh est pluraliste, avec des membres provenant d’horizons divers, et dispose de compétences étendues et d’une grande marge de manœuvre. 

La loi de 1997 prévoit pour le Csdh une composition large et variée. Il comprend vingt-quatre membres jouissant du droit de vote, dont la majorité est composée de représentants de la Société civile. Les membres ne sont pas rémunérés. En outre, le Csdh est libre d’ajouter des personnes de l’extérieur. Il comprend 31 membres en provenance des institutions et organisations de la Société civile. 

À cause d’un manque de moyens, il n’a pas toujours joué véritablement son rôle. Ce qui explique d’ailleurs le projet de loi relatif à la Commission nationale des droits de l’Homme (Cndh) que Alioune Tine voulait faire adopter par les députés. Cette commission devait voir le jour parce que le Comité sénégalais des droits de l’Homme avait été rétrogradé et avait perdu son statut A en décembre 2012 qu’il avait obtenu en 2000, conformément aux Principes de Paris. La Cndh devrait être composée de neuf (9) membres titulaires élus et d’un suppléant désigné pour chaque membre dans les mêmes conditions que le titulaire. Le président est nommé par décret pour un mandat de 4 ans, renouvelable une seule fois.


DakarFlash3




1.Posté par Fallviga le 29/12/2015 16:32
Nous vendons un produit venant d'Allemagne, très efficace contre l'éjaculation précoce appelé VIGA SPRAY (+221 70 325 08 41 ). Ce produit allonge sensiblement la durée du rapport et retarde l'éjaculation pendant des minutes et est sans effets secondaires, Vous pouvez l'utiliser 15mn avant le rapport. La livraison est gratuite. Il y'a possibilité d'envoi de colis pour ceux qui sont dans les régions ou a l’étranger dans la discrétion totale et rapidement. Appelez vite au +221 70 325 08 41

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 13:32 La déclaration de Yaya Jammeh en Français (vidéo)