Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Composition du bureau du Hcct : « Ce n’est pas un examen ou un concours… » (Aliou Sow)


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 4 Novembre 2016 || 41 Partages

Composition du bureau du Hcct : « Ce n’est pas un examen ou un concours… » (Aliou Sow)

Après l’installations officielle des Hauts conseillers des collectivités territoriale, il reste la répartition des sièges au niveau du bureau et des commissions, notamment le dosage entre les 80 élus et les 70 nommés par le président de la République. Interpellés sur la question hier, Aliou Sow, qui dit n’avoir aucun commentaire là-dessus estime toutefois que ce n’est pas un examen ni un concours.

« Il n’y a pas de distinguo à faire au Hcct entre élus et nommés. Tous sont des hauts conseillers, régis par les mêmes textes, les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ceci doit être très clair. Maintenant, quant à la composition du bureau et des commissions, personnellement, je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus. Cela ne relève pas de mes prorogatives mais des autorités politiques censées donner des orientations par rapport aux choix et de l’Assemblée de plénière », a dit le leader du Mpd/Liggey. A l’en croire, c’est l’Assemblée plénière qui va élire mais au préalable, même si cela n’est pas écrit dans les textes, il y a des orientations et des arbitrages politiques qui se feront en dehors du cadre formel du Hcct et que l’Assemblée plénière sera appelée à se prononcer là-dessus. « Toutefois, je n’ai aucune préoccupation majeure ou orientation et attentes particulières sur ces questions. Je me conformerai au choix souverain des uns et des autres et si un avis contraire devait découler de ce qui se passera, j’aviserai bien entendu. Mais, je tiens encore une fois de plus à préciser que tous les hauts conseillers sont d’égale dignité. Il n’y a pas de petits ou de grands conseillers au Hcct. Ce n’est pas un examen ou un concours encore moins une affaire de diplômes ou de parcours. Par conséquent, chacun peut occuper n’importe quelle poste en fonction de l’arbitrage de l’autorité et de la confiance des pairs qui vont élire », a-t-il conclu dans les colonnes de Sud Quotidien.

 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :