Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Contre performance : Les industriels sénégalais victimes de «concurrence déloyale»


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 21 Août 2016 || 388 Partages

 

Le secteur industriel national ne souffre pas uniquement des difficultés économiques et financières. Il souffre également de la concurrence déloyale sur le marché national. En effet, une enquête menée par le Direction de la prévision et des études économiques (DPEE ) révèle que les industriels sont victimes de ce phénomène qui gagne du terrain. D’après les acteurs, ce facteur entrave leurs activités. Ainsi, il a contribué à la baisse de la demande à hauteur de 17 %. En outre, 19 % de la contreperformance s’expliquent par la concurrence déloyale.  Par ailleurs, il ressort de l’analyse que l’ensemble de ces facteurs contribue largement aux difficultés de recouvrement des créances de 15 %.

De même, les résultats de l’enquête renseignent que les industriels ont signalé des baisses mensuelles de la production et des carnets de commandes tandis que les quantités stockées de produits finis sont, globalement, ressorties au-dessus de leur niveau moyen de long terme. La DPEE estime que les perspectives dans le secteur sont plutôt pessimistes quant à l’évolution de la production. Selon elle, le rendement devrait se situer en deçà de la moyenne de longue durée. Ce, dit-elle, même si les commandes sont attendues au-dessus de leur niveau moyen. Concernant le sous-secteur des bâtiments et travaux publics (BTP), l’enquête relève des difficultés de recouvrement des créances qui se situe à 28 % alors que la concurrence supposée déloyale est de 17 %. Pour ce qui est de l’accès difficile au foncier, la DPEE l’évalue à 11 % au moment où l’accès difficile aux crédits tourne autour de 11 %.

Cette situation est considérée, selon la DPEE , par les entrepreneurs, comme les principales contraintes à l’activité durant le mois de juin 2016. Car, il ressort aussi de l’analyse des enquêteurs que les commandes publiques comme privées se sont contractées en rythme mensuel. «L’activité se serait bien orientée sur la période sous revue.  En prévision pour le mois de juillet 2016, les chefs d’entreprise de BTP s’attendent à un climat conjoncturel moins favorable où l’activité et les commandes (publiques et privées) devraient fléchir par rapport à leur niveau de juin», souligne la note de la DPEE .

Au niveau du sous-secteur des services, les difficultés de recouvrement des créances s’établissent à 25 % et la concurrence jugée déloyale à 28 %. Elles sont ainsi citées comme les principaux facteurs qui ont entravé l’activité en juin 2016.

walfnet


Dakarflash2



Nouveau commentaire :