Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Coopération UE – Sénégal: L’Union européenne décaisse un appui budgétaire de 12,3 milliards FCFA


L’Union européenne (UE) dans le cadre de son appui budgétaire sectoriel au développement agricole durable et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, a décaissé à la fin du mois de mars 2016 un montant de 3,279 milliards FCFA sous forme de don transféré au Trésor public. Ce décaissement se rajoute à celui du mois de décembre 2015 de 9,183 milliards de FCFA, soit un montant global de 12,362 milliards de FCFA de dons budgétaires au titre de l’année 2015.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 15 Avril 2016 || 167 Partages

Coopération UE – Sénégal: L’Union européenne décaisse un appui budgétaire de 12,3 milliards FCFA

Il s’appuie sur les progrès enregistrés dans le maintien d’une politique de stabilité macroéconomique et dans la mise en œuvre de la réforme des finances publiques, ainsi que des progrès enregistrés dans la politique sectorielle du développement agricole durable et la sécurité alimentaire.

S’agissant de la stabilité macroéconomique, tous les critères d’évaluation quantitatifs et objectifs indicatifs du programme ont été respectés selon le FMI. Le Sénégal prouve ainsi sa volonté d’améliorer sa croissance à travers un cadre macroéconomique stable en respectant ses engagements vis-à-vis du FMI et des partenaires techniques et financiers.

De même, des progrès notables ont été constatés dans le domaine de la gestion des finances publiques dont la principale est la mise en application de la loi sur la déclaration de patrimoine en 2015 suite à la signature du décret n°201-1463 du 12 novembre 2014. Au titre des avancées pour renforcer la discipline budgétaire, il est noté (i) la signature de contrat de performance avec les 5 plus grosses agences (ANSD, ADIE, ANAM, FERA, AGEROUTE), (ii) l’effectivité du Compte Unique du Trésor (CUT) de première génération.

En matière de transparence budgétaire, la régularité dans la publication de la loi de finances initiale, des lois de règlement ainsi que des situations d’exécution budgétaire trimestrielle constitue une volonté forte d’aller vers plus de transparence budgétaire. D’où une amélioration très significative de l’indice sur le budget ouvert (OBI) qui passe de 10 en 2012 à 43 en 2015. L’ouverture affichée pour impliquer la société civile dans le processus budgétaire pourrait permettre à terme d’importantes avancées dans la transparence budgétaire et la supervision du budget.

En ce qui concerne le suivi de l’exécution de la politique agricole et de sécurité alimentaire, la revue annuelle 2014, présidée pour la première fois par le Ministre de l’agriculture, ainsi que la redynamisation du Conseil National de la Sécurité Alimentaire, présidé par le Premier Ministre, constituent des avancées importantes. Des développements positifs sont ainsi générés avec notamment la prise en compte de la nutrition et des enjeux de la lutte contre l’insécurité alimentaire dans les secteurs productifs, la mise en place de recommandations et la validation politique de la Stratégie Nationale de Sécurité Alimentaire et de Résilience.

Wabitimrew


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 22:18 Les menaces de Macky Sall aux voleurs de bétail