Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Corniche : Le bras de fer entre Pierre Goudiaby Atépa et le collectif des promoteurs hôteliers s’endurcit


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 13 Juillet 2016 || 264 Partages

Corniche : Le bras de fer entre Pierre Goudiaby Atépa et le collectif des promoteurs hôteliers s’endurcit
Malick Faye, architecte et membre du collectif  des promoteurs hôteliers de la corniche n’est pas passé par 4 chemins pour asséner ses vérités à Atépa. Selon lui, toutes leurs constructions sur la corniche respectent les normes aussi bien architecturales qu’urbaines.  « Ces constructions ont fait l’objet d’études d’impact environnemental qui ont abouti à des conclusions positives. C’est la remise en cause qui est incompréhensible car, tous les acteurs sont intervenus pour que tout se passe dans les règles de l’art », a défendu M. Malick Faye.

L’architecte trouve abusif et exagéré les déclarations de Pierre Goudiaby Atépa. « Je me demande dans quel pays sommes-nous quand j’entends Atépa crier sur tous les toits qu’il existe un texte de loi permettant à l’Etat du Sénégal de faire une déclaration d’utilité publique pour retirer ou démolir des terrains à des propriétaires légitimes », s’est offusqué M. Faye. Et d’ajouter : « Le terrain qui nous concerne est exposé à l’érosion côtière. Les investisseurs vont faire  des brise-lames, des digues, renforcer la falaise.  Pour quoi accepterions nous que l’Etat qui n’a pas les moyens investissent des milliards pour aménager un terrain pour qu’une personne vienne y mettre une chaise de temps en temps les dimanches ? », S’est-il demandé.

Malick Faye revient à la charge pour accuser Atépa d’être le seul et unique responsable de l’insécurité, de la promiscuité qui règnent à Malick Sy parce que la transparence de cette vue étant boucher par l’érection de la Porte du troisième Millénaire.

Il va plus loin lorsqu’il affirme que Pierre Goudiaby Atépa n’est même pas architecte. Pour appuyer ses propos, M. Faye fait appelle au décret présidentiel N° 83- 209 du 10 mars 1983 qui stipule dans son article premier : Peuvent seules porter le titre d’architecte, les personnes physiques et morales inscrites au tableau de l’ordre des Architectes, conformément à la loi N° 78-44 du 6 juillet 1978. Et inscrit sur ce tableau, selon Malick Faye, Atépa ne l’a pas été depuis 16 ans.

 

DakarFlash3




1.Posté par Borom Kayes le 13/07/2016 20:55
Dans quel psy sommes nous?
Je ne suis pas fan de monsieur Atepa mais pour cette fois je suis de tout cœur avec lui,depuis cette alternance survenue en l'an 2000,les DAKAR sont spoliés foncièrement et les deux corniches et certaines plages qui faisaient le bonheur des populations bradées (à qui)?au détriment des populations qui ne bénéficient plus de cette vue sur mer.
Ils n'existe aucun au monde ou les corniches sont construites de bout en bout et de surcroît par des privés étrangers.
Le littoral doit rester tél quel et les falaises consolidés pour que,tous nous puissions jouir de cette vue superbe sur les îles de weur et Laar,de Goree,Ngor et de ce fameux coucher de soleil des hauteurs du phare des mamelles.

Nouveau commentaire :