Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Coup d'Etat raté en Gambie : 4 américains condamnés par la justice des Etats-Unis


La justice américaine a condamné ce vendredi 13 mai 2016 quatre américains pour leur rôle joué dans le coup d’Etat manqué de 2014 en Gambie, un coup d’Etat minutieusement orchestré par les organisateurs

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Mai 2016 || 3061 Partages

Quatre américains ont été condamnés à de légère peine par un tribunal de Minnesota ce jeudi. Les quatre ont été reconnus coupables pour leur rôle dans un coup d’Etat raté en Gambie. Les quatre ont reconnu leur implication dans des trafics d’armes et dans la violation du Neutrality Act, loi américaine considérant comme crime toute tentative de renverser le président d’un pays contre lequel les Etats-Unis ne sont pas en conflit.

« Ces hommes ont mis en danger la vie de plusieurs innocents lorsqu’ils se sont engagés dans une tentative de coup d’Etat éhontée visant à un changement de régime », a déclaré le juge. Et d’ajouter : « ils ont violé la loi américaine qui protège la politique étrangère de notre pays et de tous les Américains à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire ».

« Des peines de prison sévères »

La défense a contesté les condamnations, martelant que si le coup d’Etat avait réussi, ces quatre auraient été considérés comme des « héros ». De source provenant de médias américains, le coup d’Etat raté a été perpétré en 2014. Il visait en effet à renverser Yahya Jammeh pour le remplacer par Thierno Mamadou Njie, un richissime homme d’affaires.

La sentence prononcée par le juge est celle-ci. Mamadou Njie, 58 ans, a été condamné à 366 jours de prison ferme, assortie d’une amende de 10 000 dollars. Deux autres co-accusés, El hadji Barro et Banka Mané, âgés tous les deux de 43 ans, ont été condamnés à 6 mois de prison ferme. Le dernier, du nom de Pape Fall, âgé de 47 ans, a déjà purgé sa peine.

coup

« Des putschistes nantis »

Les quatre accusés, d’origine gambienne et naturalisés américains, sont considérés comme des immigrés ayant réussi leur intégration dans la société américaine. Mamadou Njie a été directeur des impôts du Département d’Habitat de l’Etat de Texas. Il a créé une entreprise connue sous le nom de Songhai Development Co., d’un budget de 130 millions de dollars.

Pape Fall a quant à lui été nommé sergent dans l’armée américaine. Il a d’ailleurs servi en Afghanistan. Il est identifié comme le neveu de Daouda Diawara, ex premier ministre et chef d’Etat gambien renversé par Yahya Jammeh en 1994. El Hadji Barro a rejoint la Garde Nationale de Tennessee en 2001. Il a servi en Irak et a été promu officier en 2008. Il a été comptable pour une entreprise spécialisée dans l’électronique.

tentative

« 130 collaborateurs pour le putsch »

Le FBI qui s’est saisi du dossier affirme avoir retrouvé chez Mamadou Njie des documents dans lesquels il avait minutieusement planifié le coup d’Etat. Mais ce ne fut pas tout. Njie a également bénéficié d’importants soutiens provenant de bureaucrates gambiens à l’époque. D’après le FBI, il avait aussi dégagé un budget national et défini une chronologie dans le but de mettre en place un gouvernement civil.

Selon les médias américains, les putschistes avaient réussi à se procurer d’au moins 30 armes, y compris huit fusils de marque M4 semi-automatique. Ils avaient planifié de rencontrer 130 collaborateurs bien placés dans l’armée gambienne avec comme objectif final de renverser Yahya Jammeh.

Gambie

« Des failles empêchent la réalisation du plan »

Mais des failles auraient empêché le déroulement normal du plan. Selon le FBI, le 30 décembre 2014, jour du coup d’Etat, deux groupes d’hommes, qui se sont donnés comme nom Alpha et Bravo, se sont munis d’armes et de gilets pare-balles pour marcher vers le palais de Banjul.

Mais mystérieusement, des douzaines d’hommes armés les attendaient au même moment devant le palais présidentiel pour faire avorter leur plan. Les putschistes, assaillis par les gardes de Yahya, ont alors rebroussé chemin avant de se réfugier au Sénégal. Ils ont finalement accepté de se rendre aux autorités américaines.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >