Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Crash EgyptAir: la seconde boîte noire a été repêchée


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 17 Juin 2016 || 80 Partages

Le Flight Data Recorder (FDR), qui enregistre tous les paramètres de vol, "a été repêché en plusieurs morceaux" et les équipes de recherches ont pu récupérer "la partie la plus importante, qui contient la mémoire de l'appareil", précise le communiqué, un jour après la découverte de la première boîte noire de l'avion. 

La pièce a été repêchée par un navire spécialisé et sera remise à la commission d'enquête afin d'en analyser les données.  

L'analyse du contenu de l'enregistreur de vol débute au Caire 
Jeudi, l'enregistreur de vol avait déjà été récupéré. L'analyse de son contenu doit débuter au Caire.  

Le contenu de la carte mémoire (memory unit), soit les conversations entre le pilote et le co-pilote à l'intérieur du cockpit durant les minutes précédant le crash, sera téléchargé et analysé par une unité spéciale du ministère. 

"Le contenu de la boîte noire sera récupéré et analysé dans un département spécialisé du ministère de l'Aviation civile au Caire", a indiqué à l'AFP un responsable du ministère, sous le couvert de l'anonymat avant de préciser: "si la mémoire est endommagée, on va l'envoyer à un laboratoire à l'étranger pour des analyses plus poussées". 

Des informations cruciales 
Cette boîte noire, cruciale puisqu'elle enregistre les conversations dans le cockpit, a été débarquée au port d'Alexandrie, a indiqué vendredi à l'AFP le chef des enquêteurs égyptiens Ayman el-Mokadem. Elle sera transférée au Caire, où les Egyptiens, épaulés par les experts français du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) et du constructeur européen Airbus, doivent analyser ses données. "En fonction de ce que l'on va lire sur cette boîte noire, elle peut nous permettre de savoir exactement ce qui s'est passé", estime Jean Serrat, consultant en aéronautique. 

Le CVR fonctionne comme un magnétophone et contient généralement jusqu'à deux heures de conversations: voix du commandant de bord et du copilote, communications entre le cockpit, le chef de cabine et les hôtesses/stewards, mais aussi des bruits d'ambiance dans l'avion. "On va voir réellement dans quel état d'esprit était l'équipage, comment ça s'est passé, est-ce qu'ils ont été surpris, est-ce qu'ils ont été apeurés", ajoute M. Serrat. 

Les résultats des analyses ne seront pas annoncés à la presse avant qu'ils soient communiqués aux autorités d'enquête et au procureur.  

L'enregistreur de vol retrouvé en morceaux 
L'enregistreur de vol (Cockpit Voice Recorder, CVR), l'une des deux boîtes noires du vol MS804, a été récupéré en morceaux jeudi par un navire de la compagnie française Deep Ocean Search (DOS), basée à Maurice et spécialisée dans la recherche et la fouille des épaves à très grande profondeur.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :