Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Croyant qu’elle allait passer de vie à trépas, un député de Bby lâche : "Ay Woré yéwoul, si tu nous quittes dans ces conditions, ce sera la fin du règne du Président Sall"


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 2 Novembre 2015 || 744 Partages

Croyant qu’elle allait passer de vie à trépas, un député de Bby lâche : "Ay Woré yéwoul, si tu nous quittes dans ces conditions, ce sera la fin du règne du Président Sall"

Le moins que l’on puisse dire est qu’il y avait peur généralisée quand la députée Woré Sarr a subitement piqué, ce 2 novembre 2015, une crise et s’est retrouvée évanouie, après qu’un parlementaire de “Benno Bokk Yakaar” l’a torturée, sans retenue, en enfermant un de ses doigts entre le mur et la porte de l’Assemblée nationale.

En effet, si le Président du Groupe parlementaire de la Mouvance présidentielle, Moustapha Diakhaté, a, selon des sources de Actusen.com, versé de chaudes larmes, quand certains de ses collègues cherchaient à réanimer la parlementaire libérale, le ministre Mansour Sy, visiblement dépassé par les évènements, a accouru vers la pauvre. Histoire de savoir est-ce qu’elle retrouvera ses esprits.

Mais si le ministre a su garder son sang froid, même s’il a été parcouru de frissons, comme du reste toute l’assistance, il reste qu’un député de “Benno Bokk Yakaar” a, selon toujours les sources de Actusen.com, étalé toute sa peur.

Pour ce faire, le parlementaire issu de la Mouvance présidentielle, qui, selon toute vraisemblance, croyait que Woré Sarr allait perdre la partie, est venue caresser la joue de la responsable du Parti démocratique sénégalais. Non sans lui souffler : “ay Woré yéwoul” (Woré, reviens parmi nous).

Poursuivant, le député se lève, subitement, et s’apitoie en ces termes : “si elle (Ndlr : Woré Sarr) nous quitte dans ces conditions, ce sera la fin du règne du Président Macky Sall et son régime”. Mais plus de peur que de mal. Car quelques instants plus tard, la députée libérale a retrouvé ses esprits.

avec Actusen


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >