Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



DÉTOURNEMENT DE 584 MILLIONS F CFA Le DG d’Agrophytex traîne son propre frère à la barre


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 4 Décembre 2015 || 150 Partages

Abdou Diallo, directeur général de la société Agrophytex, et son frère germain Maguette Diallo se sont retrouvés hier devant la barre du Tribunal de Dakar. Le premier accuse le second d’un détournement de 584 millions. Maguette Diallo encourt une peine de 5 ans.

 

Deux frères germains qui s’écharpent devant le tribunal, le spectacle n’est pas courant. Et pourtant, hier, les frères Diallo ont soldé leurs comptes devant le tribunal correctionnel de Dakar. Le procès a duré plusieurs tours d’horloge. Abdou Diallo, DG de la société Agrophytex, une société spécialisée dans la vente d’engrais depuis 10 ans, reproche à son propre frère Maguette Diallo le détournement de la bagatelle de 584 millions F CFA. Ce dernier a été jugé hier pour faux, usage de faux en écriture privée de commerce, abus de confiance et détournement de denier public. Il risque 5 ans de prison et sera fixé le 7 janvier prochain.

Il ressort des éléments de l’enquête qu’en juillet 2011, un trou de 584 millions a été constaté dans les comptes de la société Agrophitex. La somme représentait les recettes du recouvrement de plusieurs centaines de tonnes d’engrais. Après avoir identifié le fautif, le DG décida de porter l’affaire devant la justice. Hier, lors de son face-à-face avec le juge, Maguette Diallo, qui était agent de recouvrement dans l’entreprise, a nié tous les faits qu’on lui reproche. Il a soutenu avoir reversé toutes les sommes recouvrées. Qu’il lui arrivait de verser au DG de l’argent liquide, notamment de fortes sommes d’argent qui dépassait les 50 millions. Il a ajouté que son frère lui demandait des fois de verser l’argent dans son compte personnel. Tout le temps qu’il a passé au sein de l’entreprise, Maguette a confié que sa mission consistait à verser l’argent recouvré à l’endroit qu’on lui indiquait. Il a terminé sa déposition par relever qu’il se trouve dans les liens de la détention depuis plus de 4 ans, alors que 3 personnes dépendaient de lui.

Invité à témoigner, Abdou Diallo n’a pas du tout été tendre avec son frère germain, même s’il a confié avoir déposé la plainte avec le cœur meurtri. Il a dit détenir des preuves et confié que son grand frère vendait l’engrais dans la sous-région, précisément au Mali et en Guinée. Selon le DG d’Agrophytex, son frère  a quitté le pays dès qu’il a eu vent qu’il était recherché par la gendarmerie. Lui, ne comprenait pas les raisons de cette fuite. Car il était le 7e contrôleur de la boîte depuis une décennie. Abdou Diallo a expliqué que son modus operandi consistait à faire des bons fictifs pour charger de l’engrais et aller le revendre au niveau de clients de son choix.

L’agent judiciaire de l’Etat (AJE), pour le compte de l’Etat, a réclamé la somme d’un milliard de F CFA, en guise de dommages et intérêts, à la société Agrophytexte et non au sieur Diallo. Il a expliqué sa requête par le fait que c’est à la société que l’Etat avait remis l’engrais, moyennant une subvention de 50%. Selon l’AJS, l’argent que l’Etat a subventionné a été payé sans que le produit n’arrive à bon port.

2 maisons, 4 terrains, 4 magasins, 2 poulaillers, un champ, 2 voitures, un verger…

Après l’AJS, la partie civile est largement revenue sur les circonstances de l’entrée de Maguette Diallo au sein de l’entreprise. Les deux conseils ont soulevé le passé judiciaire de l’inculpé qui a eu à détourner plusieurs centaines de millions dans une autre société. A la suite de ce forfait, il s’était réfugié au Congo. Il est revenu au bercail grâce à la famille Guèye qui a demandé à son frère cadet de l’aider à rentrer. Abdou Guèye lui a envoyé les frais de voyage.

Une fois au Sénégal, il a intégré son entreprise, devant l’insistance des membres de la famille. Selon toujours les avocats, les chauffeurs ont reconnu, lors de l’enquête préliminaire, qu’ils suivaient les directives de M. Diallo. Ainsi, ils ont brandi une liste de biens appartenant, disent-ils, à Maguette Diallo. Il s’agit de 2 maisons, 4 terrains, 4 magasins, 2 poulaillers, un champ, 2 voitures et un verger, entre autres. Selon eux, tous ces biens sont le fruit de l’argent détourné par M. Diallo au sein de l’entreprise de leur client. Ils ont donc demandé des dommages et intérêts d’un milliard F CFA.

L’avocat de la défense a pris le contrepied de ces réquisitions et déclarer que les principes de base de la loi ont été bafoués. Selon ses dires, plusieurs des biens de son client ont été saisis, sans qu’au préalable la justice ne puisse rendre son verdict. Que les seuls faits qu’on pourrait lui reprocher est le délit d’abus de confiance. Fort de tout cela, il a demandé la relaxe de son client. 
Enquête


Dakarflash2




1.Posté par amina le 04/12/2015 21:22
Du nouveau!!! Du nouveau!!! Bess takk chez AMINA dans un endroit calme paradisiaque et surtout l’essentielle qui est la discretion avec de belles masseuses DIPLOMEES et PROFESSIONNELLES a votre disposition alors n’hesitez pas a nous appeler aux 00221 78 136 10 63

Nouveau commentaire :