Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



DIALOGUE POLITIQUE : Les réserves du PS


Certes, ils ne sont pas contre le principe d’un dialogue politique national, mais les Socialistes expriment tout de même des réserves. Selon Ousmane Tanor Dieng et ses camarades, ce dialogue ne saurait se ramener à une question doctrinale et idéologique entre partis politiques.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Mai 2016 || 36 Partages

DIALOGUE POLITIQUE : Les réserves du PS

Le dialogue politique auquel appelle le président de la République Macky Sall trouve écho dans les rangs du Parti socialiste (Ps). Ousmane Tanor Dieng et ses camarades socialistes se disent partant sur le principe. Seulement, estiment-ils à l’issue de leur Secrétariat exécutif national (Sen) tenu hier à Dakar, ‘’il ne saurait se résumer à une simple question idéologique ou doctrinale entre des partis politiques’’. ‘’Le dialogue politique est utile surtout dans le contexte actuel avec le blocus de la transgambienne et la crise scolaire. Nous avons besoin d’un consensus fort autour de ces questions. Mais il ne faut pas prendre le dialogue pour ce qu’il n’est pas. Ce n’est pas un dialogue pour des négociations entre partis politiques comme le laissent penser certaines personnes’’, a d’emblée déclaré Ousmane Faye.

Selon ce membre de la cellule de communication du Ps et non moins membre du Sen, ‘’c’est sur des questions d’enjeux nationaux qu’il doit y avoir des concertations, non sans perdre de vue que ce ne sont pas les acteurs politiques qui décident à la place du président de la République qui a le mandat des Sénégalais pour une durée déterminée’’. Mais toujours est-il que ‘’pour une bonne implication de l’ensemble des composantes de la population, il est important de faire un dialogue constructif avec les acteurs qui les représentent tels que les leaders politiques, syndicaux et sociaux’’. ‘’Quand on parle dialogue national, tous les acteurs sont concernés.

Il n’y a pas que les formations politiques. Si on veut le réduire aux partis, on fausse le débat. Maintenant, entre libéraux, s’ils ont envie de se retrouver et de discuter sur leur idéologie, cela les chante. Ce n’est pas le problème des socio-démocrates, des communistes et des autres. Ce n’est pas une question doctrinale ou idéologique. Le ramener à une question idéologique ou des négociations entre partis, c’est fausser le débat et ce n’est pas dans l’intérêt des Sénégalais’’, a soutenu le porte-parole du jour.

Revenant par ailleurs sur la crise scolaire, les socialistes ont en effet appelé de nouveau à la concertation pour sauver ce qui reste de l’année. ‘’C’est important que les syndicats et le gouvernement se concertent. On doit tout faire pour sauver l’école, pour qu’il y ait une année valide. Il faut satisfaire les syndicats tout en tenant compte des contraintes budgétaires dès lors que tous les secteurs sont prioritaires’’, a souligné Ousmane Faye.

Se prononçant sur la crise entre le Sénégal et la Gambie, Ousmane Tanor Dieng et ses camarades ont appelé les tenants du pouvoir à faire la différence entre la population gambienne et Yaya Jammeh. Dans le moyen et le long terme, ils conseillent au gouvernement de trouver une solution de contournement de la Gambie. ‘’Le Sénégal est un Etat souverain. Il doit l’être dans la pratique. On ne peut pas continuer à être dépendant de la Gambie pour rejoindre la Casamance’’, soutiennent les Socialistes.   

ENquête


Dakarflash2



Nouveau commentaire :