Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

De lourdes charges retenues contre la mule de Karim arrêté à l’aéroport de Dakar


DAKARFLASH-Les choses ses compliquent pour le Camerounais Rilke Ndongong, présenté comme une mule présumée de Karim Wade, arrêté récemment à l’aéroport de Dakar avec une importante somme de devises étrangères dans ses bagages.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 3 Juillet 2017 || 2171 partages || 0 commentaires

Il a été déféré depuis vendredi dernier pour atteinte à la Sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux, informe Libération, qui souligne que pour les enquêteurs de la DIC, cet ingénieur de la Qatar Investment Authority était au cœur d’une entreprise visant à déstabiliser le Sénégal.
 
Selon les informations de Libération, Rilke Ndongong, a été déféré au parquet de Dakar depuis vendredi dernier. Mais en faveur d’un retour de parquet, c’est aujourd’hui qu’il fera face au Procureur de la République qui, selon nos informations, compte ouvrir une information judiciaire contre lui.
 
Il est sûr, compte tenu des délits visés, que ce Camerounais qui possède aussi les nationalités américaine, qatarie, sera placé sous mandat de dépôt. Et pour cause. À la suite de ses investigations, la Division des investigations criminelles (DIC) estime dans le rapport de clôture de son enquête que l’ingénieur de Qatar Investment Authority est au cœur d’une entreprise criminelle visant à déstabiliser le Sénégal. C’est la raison pour laquelle les enquêteurs affirment avoir réuni des indices graves et concordants devant motiver qu’il soit poursuivi pour atteinte à la Sûreté de l’Etat- le fameux article 80 - et blanchiment de capitaux en plus de l’association de malfaiteurs. Libération reviendra d’ailleurs sur les révélations de l’enquête.
 
Au delà de Karim Wade, il faut retenir que ces développements vont à coup sûr gâter davantage les relations entre le Qatar et le Sénégal puisque le mis en cause présumé possédait des documents bancaires rangés dans une valise diplomatique du pays indiqué. Le Sénégal avait récemment rappelé son ambassadeur au Qatar pour consultation.
 
Le Qatar au cœur de l’affaire
 
Les mêmes sources renseignent que le nom de Karim Wade est aussi apparu dans le rapport d’enquête. Quoiqu’il en soit, les avocats du fils de l’ancien Président avaient fait un communiqué lorsque cette affaire a été éventée par Le Quotidien pour annoncer une plainte. « Une information rapportée par le Quotidien réputé proche du Palais, fait état de l’arrestation d’une personne en provenance d’un pays du Golfe arabique qui détiendrait pour le compte de Karim Wade des documents et autres moyens bancaires dans des valises portant le sceau du Qatar.
 
Cette «information» est publiée en première page sous le titre : «une mule de Karim tombe à Dakar». «Karim Wade, qui dément catégoriquement ces accusations qui portent atteinte à son honneur et à sa réputation, attire l’attention de l’opinion publique sénégalaise et internationale sur la coïncidence entre cette publication, aussi grotesque, que ridicule et l’arrivée imminente de Me Abdoulaye Wade, tête de liste de la Coalition Gagnante Wattu Sénégal. Ces insinuations sont fabriquées de toutes pièces, comme l’ont été le complot des «biens supposés mal acquis» et la résurrection inconstitutionnelle de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) », affirmaient les conseils de Karim Wade qui ajoutaient: «Cette nouvelle accusation par un organe de presse à la solde du pouvoir est instrumentalisée pour détruire un adversaire politique en vue des prochaines échéances électorales. Après avoir détenu Karim Wade arbitrairement en prison pendant plus de 3 ans, après avoir violé systématiquement ses droits au cours d'un simulacre de procès devant une juridiction politique aux ordres, la CREI ».


LA REDACTION DE DAKARFLASH

Dakarflash6



Nouveau commentaire :