Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Décès de Jean Abdelkader Guèye dit Jeannot à Fos sur Mer


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 4 Décembre 2015 || 164 Partages

Né au Sénégal en 1954, Jean Abdelkader Gueye, que tout le monde connaissait ici sous l’affectueux diminutif de Jeannot, est arrivé en France à l’âge de 18 ans et s’est rapidement engagé dans l’armée française.

Il s’y fait remarquer par ses talents de basketteur ; un sport qu’il continue de pratiquer après avoir mis un terme à sa carrière militaire. C’est alors qu’il évolue à Givors, dans la métropole lyonnaise, qu’il croise la route lors d’un tournoi d’Henri Giuitta, le président du club de basket qui s’appelle encore La Fraternité fosséenne ; celui-ci le repère et lui propose de le suivre à Fos-sur-Mer, pour renforcer une équipe qui vise la montée en Nationale 4.

Nous sommes en 1982 et Jeannot ne quittera plus notre ville. Pour la petite histoire, l’année suivante, les basketteurs fosséens accèdent avec Jeannot à cette Nationale 4, après une ultime victoire à Aix-en-Provence, devant 800 supporters venus de Fos en autobus !

Grâce à ses qualités humaines, de politesse et de respect, tout en discrétion et en pudeur, Jeannot s’intègre rapidement dans la ville qui l’a accueilli. Gentil, généreux et serviable, il a su conquérir les cœurs de tous ceux qui l’ont connu, aussi bien dans le milieu du basket que dans son activité professionnelle au sein des services municipaux, aux Espaces verts puis aux Sports.

Durant 10 ans, il cumule ces fonctions avec celle de responsable de la sécurité de la discothèque Le Krystal. Il y côtoie une grande partie de la jeunesse fosséenne, dont il devient un peu l’ange-gardien. À l’âge de 50 ans, souffrant de diabète, il se laisse convaincre par son médecin de mettre un terme à cette activité-là.

Entre temps, en 2003, le maire Bernard Granié décide de l’affecter au service du Protocole, où il jouera le rôle de factotum et de gardien de l’Hôtel de ville.

Lorsque René Raimondi devient maire en 2004, Jeannot remplit naturellement auprès de lui ces tâches avec le même dévouement. « Plus qu’un proche collaborateur et un fidèle compagnon de route politique, c’était un ami sur qui l’on pouvait toujours compter », explique le maire, très ému. « C’était une personnalité incontournable de notre ville, complète Henri Giuitta, resté très proche de Jeannot durant toutes ces années. Il était respecté et écouté de tous, un peu comme un grand frère. C’était une montagne avec un cœur d’or. »

Jeannot a été emporté bien trop tôt par une crise cardiaque samedi 28 novembre, à l’âge de 61 ans. Il laisse une compagne, Sandrine, un fils, Lamine, et deux petits-enfants dans une infinie douleur.

Mais c’est aussi toute une ville qui le pleure aujourd’hui et viendra demain dire adieu à celui qu’on surnommait « notre Barack Obama de Fos ». Repose en paix, Jeannot.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris


DakarFlash3




1.Posté par bijoux la malienne le 04/12/2015 14:18
SPECIAL PROMO DURANT TOUT LE MOIS DE DECEMBRE.
APRES UNE LONGUE ABSENCE SUIS DE RETOUR.
LA MALIENNE AVEC DE NOUVELLES ASTUCES
TOUT NEUF TOUT BEAU.
COUREZ, SAUTEZ,
TEL. 773882184/770617842/772696125

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:36 Une page se tourne pour Amel Bent