Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Déclaration de patrimoine : la Cour suprême corrige Nafi Ngom Keïta


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 4 Août 2016 || 128 Partages

Le Secrétaire général de la Cour suprême, Abdoulaye Ndiaye a répondu à Nafi Ngom Keïta. Cette dernière qui s’était offusquée du refus du président de cette juridiction, Mamadou Badio Camara de procéder au dépôt de sa déclaration de patrimoine. Ce que M. Ndiaye avait réfuté dans sa réponse datée du 14 juillet dernier.
 
Certains Sénégalais ont expliqué les raisons du limogeage de Nafi Ngom Keïta de la tête de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) par plusieurs raisons parmi lesquelles son entêtement à exiger que le Premier président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara se plie à la déclaration de son patrimoine. Que non, explique Abdoulaye Ndiaye, car relevant une confusion faite par l’ex présidente de l’Ofnac. 
 
D’abord, le Secrétaire général de la Cour suprême explique à Nafi Ngom Keïta que les termes «opérations financières » voulaient dire les sommes effectivement gérées par l’institution et sur lesquelles elle peut effectivement effectuer des dépenses. Ce qui n’est apparemment pas le cas puisqu’Abdoulaye Ndiaye l’informe qu’au titre de la gestion 2016, ce sont 846 063 000 FCFA et non 1 811 925 760 qui ont été attribués  à la Cour. 

Et M Ndiaye d’en tirer cette conclusion rapportée par nos confrères de «L’As » : «Par conséquent, la Cour Suprême ne pouvant effectuer des opérations que sur ce montant, qui est inférieur à 1 milliard FCFA, aucun de ses membres n’est assujetti à la déclaration de patrimoine». 

La désormais ex Président de l’organe de contrôle, dans sa lettre adressée au Premier président de la Cour Suprême le 27 mai 2016, avait écrit : «Toutes les personnes exerçant les fonctions d’ordonnateurs de recettes et de dépenses, d’administrateurs de crédits et de comptables publics, quels que soient l’application ou le titre qui leurs sont donnés au sein de l’entité, sont concernées et soumises à la déclaration de patrimoine dès lors que les opérations financières annuelles atteignent ou dépassent un milliard FCFA». 
pressafrik

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >