Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Denrées de première nécessité : « Je suis satisfait de l’approvisionnement du marché » (ministre du Commerce)


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 17 Juin 2016 || 29 Partages

« Les produits sont bien en place, le marché est approvisionné que ce soit en oignons, en pommes de terre et autres produits », s’est réjoui, hier, le ministre en charge du Commerce au cours d’une visite au marché Castor. Cette opération, indique Alioune Sarr, entre dans le cadre des opérations traditionnelles effectuées chaque année par le ministère pendant chaque mois de ramadan pour vérifier l’approvisionnement correct du marché en denrées de première nécessité. M. Sarr affirme que le gouvernement a pris toutes des dispositions pour que le marché soit correctement approvisionné. 

Les commerçants du marché Castor ont pris l’engagement, selon Le Quotidien, de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs en respectant les prix homologués. Mieux, ils ont assuré au ministre du Commerce qu’il n’y aura pas de rupture en oignons pour la fête de Korité, encore moins de hausse des prix. Au contraire, il est possible que le kilogramme de l’oignon, qui coûte actuellement 275 francs Cfa, baisse, car beaucoup de gens ont stocké leur production et attendent la Korité pour l’écouler. « Ils vont donc venir en masse pour la Korité, ce qui fait que le marché va être inondé, sans compter ceux dont la culture n’est pas encore mûre », rassure-t-on. 

La visite a permis aussi de constater la rareté du sucre en morceau sur le marché. Le ministre du Commerce a pris bonne note et promis de s’en référer à l’industriel dont le sucre est commercialisé sur le marché. Il a aussi signalé que le sucre en morceau fait parti du type de sucre souvent importé alors que, pour l’instant, il n’y a pas d’importation de sucre au Sénégal. « Le gouvernement a mis en place un mécanisme de régulation pour toutes nos industries. Chaque fois que nous avons une production intérieure, nous mettons en place des mécanismes de régulation pour permettre la commercialisation de la production locale », a-t-il expliqué. D’ailleurs, le marché du sucre n’est donc pas ouvert à l’importation, raison pour laquelle le sucre en morceau est en manque. Cependant, note le ministre, le sucre est disponible. « Il n’y a pas de rupture de stock et les consommateurs peuvent s’approvisionner convenablement », dit-il. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 13:32 La déclaration de Yaya Jammeh en Français (vidéo)