Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Détournement de deniers publics: Comment la police a arrêté 5 agents de la Perception de Dakar- Bourguiba


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 29 Septembre 2015 || 75 Partages

Détournement de deniers publics: Comment la police a arrêté 5 agents de la Perception de Dakar- Bourguiba
Le 16 septembre 2015, le commissaire du Point E, El Hadji Dramé, a reçu une plainte formulé par le receveur-percepteur de Dakar-Bourguiba, Madame Diégane Thiam, contre X. Dans ladite plainte, elle explique qu’un réseau parallèle de recouvrement de patente sévit dans la Commune des Hlm. Les faussaires ont imité le cachet de la recette-perception de Dakar-Bouguiba et établi des quittances qu'ils délivrent aux commerçants. Selon nos sources, elle a joint à sa plainte 06 photocopies de quittances délivrées à des propriétaires de cantines établis au marché des Hlm 5. Des quittances qui concernent normalement les années budgétaires 2003 et 2004. Elle explique que le pot aux roses a été découvert au début du mois de septembre par une équipe qui était en tournée de recouvrement de la patente annuelle.
Au cours de l'enquête, les policiers ont auditionné les attributaires des quittances en question et des témoins. Leurs descriptions a permis d'identifier le nommé Ibrahima Diémé, agent de recouvrement, comptable matières et chef du personnel à la Recette Perception Dakar-Bourguiba.
Auditionné, notent des sources de Seneweb, il a reconnu avoir délivré les trois quittances concernant la gestion de 2014. Il a ajouté qu’en tant que gérant des quittances, il en a profité pour déchirer des quittances restantes de la gestion de 2014 pour empocher des revenus de la patente annuelle. Il a expliqué n'avoir encaissé que trois quittances dont une de 40 000, une autre de 100 000 et une troisième de 60 000, soit un montant global de 200 000. Il ajoute avoir remis à ses collègues Ibrahima Wade et Oumar Guèye, respectivement 30 000 et 20 000 Fcfa. Après ses aveux, il a été placé en garde à vue.
Au cours de l'enquête, le maire des Hlm, Babacar Sadikh Seck, a fait déposer, par le biais du chef de la Division Halls et Marchés de sa Commune, Malick Traoré, 79 relevés de quittances collectés auprès de commerçants. Interrogé à nouveau et mis devant ces quittances, Ibrahima Diémé avoue n’avoir délivré que les 76 quittances de l'année 2014 et a empoché 4.685.000 Fcfa. Il a ajouté avoir dépensé une partie de cet argent et en a donné 210.000 à Ibrahima Wade, 70.000 à Oumar Guèye, 750.000 à Mbaye Fall et 70.000 à El Hadji Soumaré Bâ, tous ses collègues. Ses aveux circonstanciés faits, il a expliqué à la police qu'il garde une partie de l'argent chez lui. C'est ainsi qu'il fait appel à son épouse qui lui a ramené au commissariat une enveloppe contenant 850 000 Fcfa, représentant le restant de la somme collectée. Naturellement, ses 4 collègues cités ont été arrêtés et placés en garde à vue comme lui.
Selon nos sources, tous les mis en cause ont reconnu les faits, à l'exception de Mbaye Fall qui a tout nié malgré la confrontation faite entre lui et Ibrahima Diémé qui a persisté dans ses accusations. Pour se tirer d'affaire, Oumar Guèye a déposé à la police les 70.000 francs qu'il avait empochés. Malgré tout, il est maintenu en détention. Les 850 000 d'Ibrahima Diémé et les 70 000 Fcfa d'Oumar Guèye ont été mis sous scellés.
Les 5 agents des Impôts et Domaines ont finalement été déférés au parquet pour les délits de faux et usage de faux et de détournement de deniers publics au préjudice du Trésor.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:05 Affaire des masseuses de Yoff: le verdict est tombé