Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Détournement présumé de fonds par Mahafaly: réponse du Premier ministre


A Madagascar, il y a dix jours, une affaire de détournement de fonds publics éclaboussait directement Olivier Mahafaly, l’actuel Premier ministre, nommé il y a tout juste quatre mois. A l'origine de ce scandale un rapport rédigé par trois inspecteurs d'Etat dans lequel le maire d'une commune rurale affirmait avoir reçu l'ordre de transférer l'équivalent de 120 000 euros de subventions sur le compte d'un particulier. Un ordre apparemment donné directement par le Premier ministre.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 20 Août 2016 || 233 Partages

Dix après, cette affaire jette toujours le discrédit sur le chef de gouvernement et envenime un peu plus une situation politique déjà bien tendue. 
  
Embourbé dans un démenti qui n'en avait que le nom, la Primature a invité, dimanche dernier, les journalistes à parcourir quelque 500 km pour se rendre dans la commune rurale d’Ambohimahamasina et constater les travaux de réfection de bâtiment effectués grâce aux 120 000 euros de subventions. Une preuve, pour la Primature, que l'argent public a été utilisé à bon escient et n'a pas été détourné. 
  
A cette occasion, le maire de la commune, invité à s'exprimer, a affirmé que le fonds avait été viré directement sur le compte de la société qui avait gagné l'appel d'offre. Il a par ailleurs soutenu qu'il n'avait jamais eu le ministre Olivier Mahafaly au téléphone. 
  
Cette version diffère de celle du rapport des trois hauts fonctionnaires, paru dans la presse en avril 2016. La Vérité, journal d’opposition, a d'ailleurs choisi de republier l'intégralité de la déposition signée du maire d'Ambohimahamasina, issue du rapport, celle-là même qui accable l'actuel Premier ministre. 
  
Le quotidien a aussi publié la copie d'un ordre de virement de 120 000 euros, présenté comme étant celui du transfert litigieux du compte de la commune vers le compte d'un particulier. 
  
Au micro de RFI, le Premier ministre a nié en bloc ce qu'il qualifie d'« accusations mensongères, d'attaques personnelles et de tentative de déstabilisation » du régime. Il promet d'apporter des preuves de sa bonne foi, dès ce samedi. 

Source: Rfi.fr

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 12:07 Fillon lance l'offensive contre Valls