Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Diourbel: mort tragique d’une femme enceinte avec son bébé...


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 12 Octobre 2016 || 2637 Partages

Diourbel: mort tragique d’une femme enceinte avec son bébé...

Il faut dire aujourd’hui que la façon dont les femmes enceintes perdent la vie dans cet hôpital mérite qu’on réfléchisse sur le système de fonctionnement et que l’on fasse un contrôle strict des travailleurs de cette structure.

Comme on dit au Sénégal on ne meurt jamais de quelque chose mais toujours de la volonté divine. En ce moment où la médecine a connu des progrès considérables ; on croyait que le taux de mortalité des femmes enceintes connaîtrait une baisse considérable mais le constat est tout à fait autre dans cet hôpital.Bon nombre de femmes en donnant la vie , perdent la leur. Et si ça continue ainsi où allons-nous ? La situation est tellement inquiétante qu’elle mérite un diagnostique générale afin de localiser la maladie et y apporter les soins nécessaires. Bougouma Sow un jeune marié nous retrace les circonstances tragiques ayant entraîné la mort de son épouse « mon épouse était régulièrement suivie par une gynécologue.

Ce dernier après avoir constaté l’état de stagnation de sa grossesse se dit inquiet de cette situation. C’est ainsi qu’on l’a acheminée à l’hôpital où l’échographie a révélé que l’enfant se trouvant dans le ventre de sa maman était déjà mort. La grande question est alors comment sortir cet enfant du ventre de sa mère ? Après réflexion ils ont décidé de l’extirper par voie normale. Mais  Il a fallu quatre jours de soins intensifs, de douleurs pour que l’enfant mort- né puisse sortir. Mais tout le monde sait qu’un enfant mort dans le ventre de sa mère doit être extirpé le plus rapidement possible sinon y’aura risque d’infection. Après l’accouchement la rédaction SeneNews a pris le soin d’appeler la gynéco qui est arrivée quatre heures de temps après et a recommandé qu’on l’admet en réanimation. C’est de là qu’on nous a appris que la femme a rendu l’âme.

En plus le même jour poursuit le jeune au cœur meurtri « j’ai vu de mes propres yeux une autre femme enceinte gisant  dans une mare de sang dans la salle d’accouchement. Ces parents qui venaient à son chevet pour lui donner du sang se sont vus refuser l’entrée par les vigiles qui se trouvaient au niveau du portail», a t-il expliqué.

C’est fort de ce constat que nous demandons que les choses soient éclairées au niveau cet hôpital, que les responsabilités soient situées, que le système soit revu et le mode de recrutement du personnel dont certains ne sont pas qualifiés, l’éthique et la déontologie du métier de sage-femme n’en parlons même pas. Et pourtant c’est un métier à la fois noble et passionnant.


Senenews


Dakarflash2



Nouveau commentaire :