Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Drame à Thiaroye : Une dame se jette sous le train


L’image était difficile à supporter hier à Thiaroye, en fin d’après-midi. Sur une trentaine de mètres, des restes d’un corps déchiqueté étaient recouverts de cartons, sous le regard attristé des riverains de la voie ferrée.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 12 Août 2016 || 461 Partages

Drame à Thiaroye : Une dame se jette sous le train
Il était 19H30mn, hier jeudi 11 août 2016, lorsque le Petit train Bleu immatriculé 338, roulant dans le sens Thiaroye-Dakar, est arrivé sur le passage à niveau de Thiaroye. Assise dans un coin, une dame, la tête recouverte d’un voile, s’élance brusquement et se jette sur les rails, sous le regard incrédule des marchands qui squattent les abords de la voie ferrée. Traînée sur une courte distance, la dame est ensuite happée par le train, son corps disparaissant peu à peu sous la locomotive. De brefs cris de douleur noyés dans le crissement des rails, puis s’en est fini. Alerté, le conducteur du train immobilise les wagons, libérant un flot de passagers qui sautent du train pour aller aux nouvelles. Un coup d’œil, puis tous se retirent à une bonne distance des rails pour observer au loin le corps déchiqueté de la dame. «Ce n’était pas facile à regarder», affirme un passager. C’est alors qu’arrivent des éléments de la police ferroviaire qui installent un cordon de sécurité avant que l’un d’eux ne s’emploie à trouver des morceaux de carton pour recouvrir les restes du corps de la dame, éparpillés sur la voie ferrée. Rapportant des informations fournies par un témoin et confirmées par la police de Thiaroye, Mambaye Bitéye, chef de la police ferroviaire, informe que, déjà, peu avant l’arrivée du train 338, la dame «bien habillée» avait tenté de se jeter sous les wagons d’un premier train. Elle avait été alors vite neutralisée et sermonnée par un passant qui pensait l’avoir dissuadée. Hélas, lorsqu’elle s’est retirée dans un coin, elle était loin d’avoir abdiquer. Elle guettait simplement l’arrivée d’un autre train pour tenter à nouveau de se suicider. Ce qu’elle a fini par réussir avec le Ptb 338. Jusqu’aux environs de 20H15mn, la police de Thiaroye, arrivée sur les lieux juste après le suicide, n’avait pas encore réussi à identifier la suicidée. C’est dans une atmosphère pesante faite de recueillement que les riverains ont assisté au ramassage, par les sapeurs-pompiers, des restes du corps de la dame, dont l’identification permettra, sans nul doute, de localiser sa famille et de déterminer les raisons qui l’ont conduite au suicide.

L'obs

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >