Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Drame de Demba Diop : Les 7 victimes inhumées


Sept des huit victimes du drame du Stade Demba Diop ont rejoint leur dernière demeure entre hier soir et ce matin. Après la livraison des dépouilles à leurs proches, hier vers 19 heures, les 5 victimes ont été inhumées dans la soirée. Sur les trois dépouilles restantes, les deux ont été inhumées ce mardi matin. Il s’agit de celles d’Oulimata et d’Assane Dione. Aujourd’hui, seul Charles De Gaulle Gomis tarde à être inhumé.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 18 Juillet 2017 || 599 partages || 0 commentaires

Drame de Demba Diop : Les 7 victimes inhumées
 

Khalifa Mbaye a été le premier à rejoindre sa dernière demeure parmi les victimes. Il a été inhumé, dans la nuit du lundi au mardi, au cimetière de Tefess. Ce, quelques minutes après l’arrivée de sa dépouille. Il était environ 22 heures. Elève domicilié au quartier Château d’eau, il avait 17 ans et est décrit par son père ‘’Rock » comme un garçon qui était très proche de sa mère. Il laisse derrière lui, une mère dont il était le soutien dans tous ses travaux ménagers.

La dépouille mortuaire de Baba Seydi Diouf, arrivée vers 20 heures 50 minutes, devait être acheminée à Touba, pour y être inhumée. Les proches de feu Assane Dione, eux, ont attendu qu’il fasse jour pour inhumer leur fils. La dépouille leur a été remise, hier soir, vers 21 heures 25 minutes. Son inhumation a été faite ce mardi matin.

Récital de Coran chez le président du Stade de Mbour

Oulimata Fall, la seule femme décédée dans ce drame a rejoint sa dernière demeure ce mardi. Sa dépouille a été livrée à sa famille à 21 heures 30. Ayant vu le jour à la date du 14 septembre 1986, Oulimata a perdu la vie dans le drame au Stade Demba Diop. Ce, juste un mois avant qu’elle ne puisse souffler sur sa 32ème bougie. Elle a été inhumée ce mardi matin, à Mbour. Aide-soignante de profession, domiciliée au quartier 11 novembre, elle était l’aînée d’une famille dont le chef est un fonctionnaire de la police à la retraite.

Assane Mar Dione lui aussi a rejoint sa dernière demeure, depuis ce matin. Il était un passionné de foot. Son amour pour cette discipline l’a conduit au stade. Il y succombera à ses blessures. Orphelin de mère, depuis 2012, il était âgé de 17 ans, élève domicilié au quartier Tiocé. Assane évolué à l’Olympique de Mbour comme milieu offensif. Il était aussi appelé ‘’Boy Maroc » du fait de l’amour qu’il vouait à ce pays.

Charles De Gaulle Gomis, 23 ans, quant à lui, n’a pas encore été inhumé. L’absence de son papa du territoire national est une des raisons du retard de ses obsèques. Il était étudiant au département d’anglais de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Chez lui, la famille endeuillée pleure sa mort. Sur une petite table, sa photo trône devant deux chapelets. Il y est habillé d’un boubou bleu cousu de fil jaune et affichait le sourire. Des femmes assises à même le sol, pleuraient de toute leurs larmes. Sougounda Mendy se rappelle des promesses que n’a cessé de lui faire son fils. « Je suis profondément triste. Charles me disait toujours : sa coono legui mu jex. Ndéké sama coono ni laye jexee ! [Tu connaîtras, sous peu, la quiétude. Et voilà comment allaient finir mes peines] », se lamente-t-elle. Assise à même le sol, elle tenait de temps en temps des propos dans la langue créole en prononçant tantôt le nom de son défunt fils.

Babou Seydou Diouf, 36 ans, était antiquaire à Somone et domicilié au quartier Tefess. Né le 11 septembre 1981, Baba Seydi est aussi appelé Jordan par ses proches. Il était célibataire, sans enfant et s’activait dans la Petite Côte.

Mame Boukounta Sow, footballeur domicilié au quartier Thiocé, et son voisin Assane Faye (31 ans, lutteur) ainsi que Niokhor Diouf ont aussi été inhumés. D’ailleurs, une cérémonie de lecture du Saint Coran a été organisée au domicile du président du Stade de Mbour, Saliou Samb, pour le repos de l’âme des disparus.

seneweb


Dakarflash7



Nouveau commentaire :