Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Drame de Mouna – Le mystère Aïda Ndiaye Bada Lô


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 1 Octobre 2015 || 800 Partages

Drame de Mouna – Le mystère Aïda Ndiaye Bada Lô
Qu’est-il arrivé à la femme d’affaires Aïda Ndiaye Bada Lô ? Est-elle toujours en vie ? A-t-elle perdu la vie suite au drame de Mouna qui a fait plus de 769 morts ? Ce sont les questions que se posent de nombreux sénégalais. Et les informations fournies par le commissariat général au pèlerinage n’a pas permis de lever le mystère.
C’est encore un gros mystère qui entoure le sort de la femme d’affaires Aïda Ndiaye Bada Lô. Si plusieurs sites d’informations ont annoncé sa mort, il faut reconnaître que tout ceci relève encore de la rumeur. Car aucune information crédible n’est jusqu’ici venue confirmer ou infirmer son décès. Pour le moment, la célèbre femme d’affaires est considérée comme portée disparue. Et la rencontre avec la presse tenue mardi en Arabie Saoudite par les responsables du commissariat général au pèlerinage n’a pas permis d’enlever le mystère. Bien au contraire.
En effet, Aïda Ndiaye Bada Lô ne fait pas partie de la liste des pèlerins décédés et identifiés et dont les noms ont été communiqués. Car parmi les pèlerins sénégalais décédés et identifiés, on cite Ibrahima Badiane, né le 10 mars 1970 à Lamarane, Diama Ndiaye née le 01 janvier 1947 à Ziguinchor, Maïmouna Samba Tall, née le 12 avril 1950 à Agnam Thiodaye, Ababacar Fall, né le 08 septembre 1943 à HUE, Mariama Diallo, née le 31 décembre 1945 à Golléré, El Hadji Mouhamadou Badiane, né le 07 février 1950 à Thiès, et Mamadou Diouf, né le 01 janvier 1956 à Ndame.
Le nom d’Aïda Ndiaye Bada Lô doit certainement alors être sur la liste des 52 portés disparus. Il faut dire que la femme d’affaires est une habituée de La Mecque et de Médine où elle se rend régulièrement dans le cadre de ses activités économiques. Depuis le drame de Mouna, la presse évoque son décès. Mais jusqu’ici, aucune preuve de sa mort n’a été fournie.
Dakarposte
 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :