Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[ENTRETIEN EXCLUSIF] Serigne Abo Mbacké Thiam de l’UJTL après sa liberté provisoire: "Les prisonniers peuvent être paqueté comme des sardines parce que dans une chambre il y a plus de..."


La rédaction de DakarFlash a accordé une interview spéciale au jeune libéral Serigne Abo Mbacké Thiam pour qu’il revienne sur les évènements qui l’ont conduit en prison.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 3 Février 2016 || 687 Partages

DAKARFLASH: Présentez-vous à nos internautes.
Je suis Serigne Abo Mbacké Thiam, Membre du PDS (Parti Démocratique Sénégalai), membre de l’UJTL (Union Jeune Travailliste Libérale). Je suis également étudiant en deuxième année de droit à l’UCAD.
DAKARFLASH: Vous étiez arrêté il y a 10 mois pour destruction de deniers publics suite au procès de Monsieur Karim Wadepar la CRIE, pouvez-vous revenir sur ce fait ?
Tout d’abord permettez-moi de remercier le bon DIEU qui m’a permis de revenir auprès des miens et de remercier également mon marabout Cheikhoul Khadim et Serigne Fallou Mbacké. Je remercie également ma famille, mes amis, mes sœurs et frères de parti.Nous avons été arrêtés le 23 Mars après le verdict de la CRIE (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite). Par la suite nous avons été placés sous mandat de dépôt et nous sommes restés en prison pendant 10 mois. Le dossier a été bouclé après 4 mois de l’enquête. On a connu un retard au niveau du parquet. Et au bout de 6 mois, ils nous ont notifié le jugement. Et c’est après 4 mois que nous nous sommes rendus au tribunal le 14 janvier 2008. Le procès fut renvoyé finalement et les avocats ont introduit une demande de liberté provisoire. Le juge et le parquet ont par la suite accepté la requête et depuis lors, nous sommes en liberté provisoire.
DAKARFLASH: La cour a rendu son verdict concernant l’affaire Karim Wade, pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec la sentence de la CRIE ?
C’est vrai. Dans un Etat de droit, il faut respecter la justice. Il faut respecter aussi les décisions de justice. Mais nous jugeons que cette condamnation est illégale parce que ce n’était pas basé sur le droit. C’est une décision politique. J’assistais au procès tous les jours et la partie civile n’a jamais brandi une preuve montrant la culpabilité de Karim Wade. Dans ce procès ce n’est pas le droit qui se disait. C’était un procès politique.
DAKARFLASH: Quel est le soutien que l’UJTL vous a apporté ?
Permettez-vous de remercier certains frères et sœurs de l’UJTL comme Nafissatou Touré, Yandé Diop et Oulimata Kane. Je remercie également la section  UJTL de Grand Yoff. Nous somms en face d’un régime dictatorial. Il ne nous permet pas de mener le combat comme nous le voulons. Même si le Secrétaire de l’UJTL Toussain Manga a été arrêté, l’intérim était assuré par un autre responsable. Le régime ciblé quelqu’un de spécial et l’UJTL ne pouvait pas se laisser faire.
DAKARFLASH: Comment s’est passé votre séjour carcéral ?
Ce qui se passe au Sénégal est inadmissible. Les conditions de détention sont inhumaines. Des gens souffrent réellement en prison. Certains restent debout pendant toute une nuit et d’autres qui ne mangent pas à leur faim. Des personnes qui passent 5 ou 7 ans derrière les barreaux sans être jugés. Les prisonniers se retrouvent des fois sans habits propres et peuvent être paquetés comme des sardines parce que dans une chambre il y a plus de 250 personnes. C’est le cas par exemple des chambres 9, 10, 4. Les autorités doivent apporter des solutions à cela. Les prisonniers sont mal traités. Même les moutons ne veulent pas de la nourriture qu’on nous servait.
DAKARFLASH: N’est-ce pas cela qui a poussé votre mère à faire appel au Président Sall pour votre libération ?
Nous savons tous la complicité qui existe entre mère et fils. Ma mère ne m’a pas rendu visite les 10 mois que j’ai passé en prison parce qu’elle ne pouvait pas me voir dans ses conditions-là. C’est une mère qui connaît son fils. Qui sait de quoi je suis capable de faire et de quoi je ne suis pas capable.Elle était vraiment inquiète car je m’étais déjà inscrit à l’université et je devais faire mes examens. Mon séjour carcéral en a décidé autrement. C’est très normal donc qu’une mère réagisse ainsi. Je la comprends. C’est l’amour d’une mère envers son fils.
DAKARFLASH: Et Karim Wade, vous vous êtes vus en prison ?
Oui je l’ai rencontré. J’ai vu un Karim puisant, souriant et optimiste. J’étais surpris car beaucoup de personnes disaient qu’il ne pouvait pas endurer cette situation carcérale. Mais Karim est un homme fort et courageux. La première chose qu’il nous a dit c’est du courage. Il nous a vraiment soutenus en prison. Il était très content lorsque nous étions passés pour lui dire que nous étions libres. Il nous a dit que le combat contenu et que nous sommes ses complices. Ça lui a fait vraiment beaucoup de peinele fait qu’on était en prison à cause de lui. Je peux vous dire que Karim nous a soutenu moralement et financièrement et rassurez-vous, il est prêt pour 2017. Il est prêt pour le vrai Sénégal émergement. Nous remercions également le Président Wade et Oumar Sarr qui nous ont eux aussi soutenus.
DAKARFLASH: Quel est l’avenir politique de Serigne Abo Mbacké Thiam ?
Permettez-moi de remercier la population de Grand Yoff. Les habitants m’ont montré que je suis leurs fils. Que je dois plus décevoir. Donc, je peux dire que le Serigne Abo de 2015 n’est plus le même que 2016. C’est un Serigne Abo Mbacké Thiam « New Look ». Je suis en train de voir avec des amis et des proches pour permettre en place des plans pour faire partir le Président Sall en 2017. Tout mon temps et tout mon travail seront consacrés à cela.
DAKARFLASH: Vous êtes en liberté provisoire, êtes-vous confiants de votre sort qui sera fixé par le tribunal dans les prochains jours ?
J’étais confiant depuis le premier jour où l’on m’avait arrêté. Je savais que je n’avais rien fait. Cela m’a forgé et m’a donné beaucoup de courage. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais je peux vous dire que c’est un dossier vide et nous le prouverons très bientôt devant le juge.
DAKARFLASH: Votre dernier mot Monsieur Thiam ?
Je remercie le bon DIEU, Serigne Touba et Serigne Fallou Mbacké. Je remercie mes frères, amis et sœurs. Je remercie tous les membres du PDS. Et tous ceux qui de près ou de loin m’ont apporté leur soutien.
 

Dakarflash2




1.Posté par Milk le 03/02/2016 14:55
Bien parlé. Du courage

2.Posté par Mamadou ciss le 03/02/2016 16:50
Du courage mon ami tout se passera à merveille tu as couru une belle endurance k le tt puissant t'assiste pour le reste

3.Posté par khalil6c le 03/02/2016 22:39
Jowrigne ci kaw ci kanam ndam rekk inchala

Nouveau commentaire :