Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Egypte: Un enfant de 3 ans condamné à la perpétuité


Un enfant de trois ans a été condamné à la prison à perpétuité pour un crime commis quand il avait... 16 mois. Une étrange histoire venue d'Egypte.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 23 Février 2016 || 252 Partages

Egypte: Un enfant de 3 ans condamné à la perpétuité
 
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi © epa.
© afp.
© afp.
© afp.

Cette étrange condamnation, relayée par CNN, émane d'une cour militaire égyptienne du gouvernorat de Fayoum. Un enfant de trois ans a été déclaré coupable de meurtre, de trouble de l'ordre public et de vandalisme, aux côtés de 115 autres accusés, jugés par coutumace.

Situation absurde
Quand la police s'est présentée au domicile d'Ahmed Mansour Kerni, l'enfant jouait dans le jardin. Confrontés au profil inattendu du "coupable" et à l'absurdité d'une telle interpellation, c'est vers le père que les agents se sont tournés... sauf qu'il n'était pas plus coupable que son fils. Il a malgré tout été incarcéré quatre mois avant que son avocat ne dénonce la méprise et obtienne sa libération

Confusion
Selon les informations relayées, le coupable visé était en réalité un homonyme du petit garçon, âgé quant à lui de 16 ans. Une preuve supplémentaire, selon la défense, du manque de rigueur de la justice égyptienne, des décisions arbitraires et des arrestations massives que le régime ordonne depuis l'accession au pouvoir du général Abdel Fattah al-Sissi.  

Justifications officielles
Au ministère égyptien de l'Intérieur, on se défend comme on peut. Il s'agirait d'une erreur administrative due à une usurpation d'identité, a confié le général Abou Bakr Abdel-Karim, conseiller du ministre en fonction. Il a en outre promis que ni le petit garçon ni son père ne seraient emprisonnés dans cette (embarrassante) affaire. 

Inquiétude
Les associations et les militants des droits de l'Homme s'inquiètent des vagues d'arrestations arbitraires opérées par le régime. Depuis le coup d'État contre le président Mohamed Morsi, démocratiquement élu, les autorités égyptiennes semblent réprimer toute forme d'opposition avec une fermeté sans précédent qui n'est pas sans rappeler les années les plus sombres de l'histoire nationale. 


Dakarflash2



Nouveau commentaire :