Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



El Hadji Mansour Diop, journaliste : « Le complot qui se préparait contre moi à la Mecque »


Envoyé spécial de la radio ZIK FM à la Mecque pour les besoins du hajj, El Hadji Mamadou Mansour Diop est l’un des premiers journalistes à compter le Sénégal parmi les pays touchés par la bousculade meurtrière de Mouna. Aidé par sa maîtrise du terrain et de la langue Arabe, Mansour Diop a éclairé la lanterne des proches des pèlerins en donnant en temps réel le nombre de morts Sénégalais. Sauf qu’il s’était mis à dos le commissariat général au Pèlerinage qui ne semblait pas dans une logique de dire la vérité, rien que la vérité aux Sénégalais.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 15 Octobre 2015 || 354 Partages

El Hadji Mansour Diop, journaliste : « Le complot qui se préparait contre moi à la Mecque »

Juste après la survenue du drame qui, à ce jour a fait plus de 1600 morts tous pays confondus, Mamadou Mansour Diop a assuré qu’il était fort possible que des Sénégalais fassent partie des victimes. Il voulait pour preuve le fait que des pèlerins sénégalais aient l’intime conviction que leur pèlerinage ne peut être validé que s’ils passent la nuit à Mouzdalifah après l’étape d’Arafat. Ses prévisions se sont avérées quoiqu’on ait tenté de lui mettre des bâtons dans les roues.

En effet, alors qu’il abattait un travail de terrain remarquable pour tenir informés ses compatriotes et les proches des pèlerins qui étaient tenaillés par l’angoisse, le commissariat au pèlerinage continuait de nier l’évidence, à savoir des Sénégalais ont péri dans la bousculade du jeudi 24 septembre. Pis encore, il fallait faire taire le journaliste dont les chiffres (de 5, il est passé à 15 avant d’élever la barre à plus de 60) commençaient à installer la peur panique auprès de ses compatriotes.

C’est ainsi qu’une conférence de presse a été organisée par la commission médicale du commissariat général au pèlerinage. Rencontre à laquelle Mamadou Mansour Diop a été invité dans le seul dessein de le « lyncher » médiatiquement. C’est du moins la conviction de l’envoyé spécial de la radio ZIK FM à la Mecque. De retour au Sénégal, il est revenu dans l’émission Teuss écouté à buzz.sn sur les détails de cette entreprise qui devait le discréditer aux yeux de ses concitoyens.

« Le Dr Diack de la commission médicale m’a invité à leur conférence de presse. Mais j’ai appris que c’était pour me descendre en flamme. Ils avaient ourdi un complot pour me mettre en mal avec l’opinion public d’autant que la conférence devait passer en direct sur la RFM. Momar Ndao d’Ascosen était là de même que le professeur Abdoul Aziz Kébé. Même Babacar Fall (Redchef de la RFM, ndlr) qui est un ami m’a appelé pour me localiser mais je lui ai fait savoir que je ne serai pas de la partie pour des raisons de principe. Car je savais que la vérité ne sortirait pas de cette rencontre. Ensuite, j’ai eu le docteur Diack au téléphonique et il me dit qu’il faut rectifier les dégâts. J’ai entendu par là qu’il fallait étouffer la vérité », raconte Mansour Diop. Qui, quoique l’on puisse dire a eu raison sur ses détracteurs dont le Cored qui avait sorti un communiqué pour fustiger son « attitude irresponsable ». Dans le dernier décompte officiel, 61 pèlerins sénégalais sont décédés dans la bousculade.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :