Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Enceinte de 4 mois, elle est battue à sang par son mari et sa coépouse


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 14 Juillet 2016 || 586 Partages

Enceinte de 4 mois, elle est battue à sang par son mari et sa coépouse
 

Le village de Darou Mandakh (Kaffrine) est, depuis le lundi passé, secoué par une histoire de coups et blessures volontaires sur une femme enceinte de quatre mois. Pour une banale histoire ayant opposé leurs enfants, la victime, Sokhna Cissé, a été battue à sang par son mari et sa coépouse.

 

L’amour est aveugle, aime-t-on à dire. Au village de Darou Mandakh (département de Kaffrine), l’amour que porte le sieur Thiendou Cissé à sa dulcinée et seconde épouse, Bassine Seck, n’est point un secret. D’ailleurs, l’homme n’a jamais raté l’occasion pour dire à qui veut l’entendre que sa deuxième femme est sa préférée. Un comportement du polygame qui a fini d’installer haine et méchanceté dans les relations entre ses deux épouses qui, pour la moindre occasion, se crêpent le chignon. Le lundi passé, les deux enfants des deux dames qui se regardent en chiennes de faïence, jouent tranquillement dans la cour, avant que leur joie gamine ne vire à l’échange de coups de poings. Visiblement plus fort, le fils de la première femme prend le dessus et terrasse son demi-frère. Courroucée, Bassine Seck n’a pu taire sa colère et s’en prend au petit garçon de Sokhna Cissé qu’elle abreuve d’injures et traite de fils de bâtarde. Excédée, Sokhna Cissé qui s’est sentie offensée, déverse, à son tour, insanités et autres propos orduriers sur sa coépouse, Bassine, la préférée du maître des lieux. Suffisant pour qu’une vive bagarre éclate entre les deux dames et au cours de laquelle, la première épouse, pourtant enceinte de quatre mois, prend le dessus et terrasse la seconde. Non content de la tournure de la bagarre, Thiendou qui venait d’arriver à la maison, s’invite dans la danse. Au lieu de séparer les deux femmes, il surprend sa première, la bouscule violemment au sol et demande à la «ñiarel» de venir se venger. Ainsi, aidée de son mari qui assène plusieurs coups de gourdins à la tête et aux reins de sa coépouse enceinte, Bassine la mord sauvagement sur tout le corps, notamment à la joue. Affaiblie par la douleur, Sokhna Cissé s’évanouit, s’affale aux pieds de ses bourreaux et commence à se vider de son sang. Et n’eut été l’intervention du voisinage qui a promptement organisé les secours et l’a conduite au poste de santé de Nganda, le pire allait se produire. Très mal-en-point, Sokhna, dont l’état de santé inquiète, est, après les premiers soins, évacuée aux Urgences de l’hôpital régional de Kaffrine où elle lutte pour sa survie. Sa famille, dans le désarroi et le désespoir, a porté plainte contre son mari et sa coépouse, pour qu’enfin justice soit dite.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >