Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Enregistrements audio explosifs sur des relations heurtées / Wade souhaite ne plus voir Samuel Sarr qui aurait traité Karim de « Domara… »


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 28 Septembre 2017 || 54 partages || 0 commentaires

Enregistrements audio explosifs sur des relations heurtées / Wade souhaite ne plus voir Samuel Sarr qui aurait traité Karim de « Domara… »
A la suite de l’information, pavée de contrevérités, publiée par « La lettre du continent », notre confrère « Libération » a, dans son édition du jour, rétabli la vérité, à propos de la visite avortée de la Première Dame chez le Président Wade le jour de la Tabaski. Le quotidien sénégalais a aussi relevé que Samuel Sarr, qui voulait également faire son « ziar » au pape du Sopi, n’a pas eu ce privilège devant le refus catégorique des gardiens.
A force de creuser, il nous est revenu que les relations, qui souffrent de l’omniprésence de Karim Wade, entre Samuel et l’ancien président de la République, semblent définitivement compromises, et pour cause :  le secrétaire général du Pds reproche à son ex-sherpa d’avoir profité du séjour carcéral de l’ex-chef de file de la Génération du Concret pour, « traitreusement », faire main basse sur une bonne partie de la fortune prêtée aux Wade.
Ainsi, selon des sources dignes de foi contactées par « Dakaractu », il existe des enregistrements audio où Samuel Sarr fait du « wolofal » à l’endroit de Karim Wade en des termes, qui n’épargnent pas les parents de celui-ci et que la décence nous interdit de rapporter tels quels. En clair, Sam’s a traité Karim de « domara… ».
Les mêmes sources informent que d’autres enregistrements plus explosifs, « soigneusement cachés » pour être rendus publics le moment venu, laissent entendre Me Wade proférer des insanités en direction de Sarr qu’il ne veut plus voir même en peinture. « Samuel est un truand. Il m’a trahi. Je ne veux plus le voir même en photo. Ne lui-permettez plus de remettre les pieds chez moi », a débité le leader sopiste, plus que jamais enfermé dans une paranoïa sécuritaire contre le « wadiste éternel ».
C’est dire, en définitive, que l’argent transforme les meilleurs amis en pires ennemis. A suivre…




Nouveau commentaire :