Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Escroquerie : 6 mois avec sursis pour deux agents d’Amsa Assurance


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 17 Décembre 2015 || 35 Partages

Escroquerie : 6 mois avec sursis pour deux agents d’Amsa Assurance
Les prévenus Abel Nicolas Biagui et Hubert Georges Wally Guèye ont comparu hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour les faits d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux et escroquerie. Ces derniers, déclarés coupables des faits qui leurs sont reprochés, ont été condamnés à une peine de 6 mois assortis de sursis, malgré le désistement de la partie civile. 
De la genèse des faits, les débats d’audience renseignent que les deux prévenus étaient des employés au groupe Amsa Assurance. 
De 2008 à 2012, ils vendaient des contrats d’assurance à des particuliers pour le compte de ladite société. Mais, en 2013, les deux hommes ont décidé de quitter Amsa au profit d'une autre entreprise. Malgré leur départ, ils continuaient toujours à se sucrer sur le dos d'Amsa Assurance. Quel était leur modus opérandi ? Abel et Hubert avaient confectionné de faux documents et continuaient toujours à percevoir les primes que les clients versaient à la structure. Ils sont parvenus à encaisser la somme de 1,2 millions de francs Cfa avant que le pot aux roses ne soit dé- couvert quelques mois plus tard. 
Arrêtés et soumis au feu roulant des questions, ils sont passés aux aveux. A la barre du tribunal, hier, les prévenus n’ont pas changé leur fusil d’épaule. Ils ont reconnu les faits avant de faire une amende honorable. Ils ont juré de ne jamais refaire de tels actes. A les croire, ils ne savent même pas pourquoi ils ont agi de la sorte. 
L’avocat de la partie civile, Me Djibril Diallo, s’est désisté. Il a, dans son intervention, renseigné que les familles des prévenus ont remboursé plus que la somme détournée. D’après la robe noire, les familles des mis en cause ont, en lieu et place des 1,2 million de francs Cfa détournés, remboursé la somme de 1,5 millions de francs Cfa. 
Le maître des poursuites a requis l’application de la loi. Quant aux avocats de la défense, ils ont plaidé la clémence en demandant au tribunal de tenir compte du désistement de la partie civile et de l’amende honorable des prévenus. Rendant sa décision, le tribunal leur a infligé une peine de 6 mois assortis de sursis.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 12:45 Incendie criminel au nouveau lycée de Louga