Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Etats-Unis : L'armée appelée en renfort à Charlotte


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 22 Septembre 2016 || 48 Partages

Les militaires de la Garde nationale arrivaient au matin dans la ville du sud-est des Etats-Unis, quelques heures après l'instauration de l'état d'urgence. 

Le recours à l'imposition d'un couvre-feu était également envisagé par les autorités locales, après une deuxième nuit de violences au cours de laquelle un manifestant a été très grièvement blessé par balle et quatre policiers ont été blessés.

Présent sur le lieu de la contestation, un journaliste de l'AFP a vu un homme s'effondrer au sol, apparemment cible d'un tir qui le faisait saigner abondamment. La victime, qui a d'abord été annoncée morte et était jeudi dans un état critique et sous assistance respiratoire, a été touchée par une balle tirée par un civil et non par un policier, ont assuré les autorités. Elle se trouvait au milieu de centaines de protestataires faisant face aux forces de la police anti-émeute, qui ont essayé de disperser la foule. 

"Trop, c'est trop"
La soirée avait pourtant commencé dans le calme, par une veillée en hommage à Keith Lamont Scott, un homme noir de 43 ans qui a été, selon sa famille, victime d'une bavure flagrante mardi sur le parking d'un immeuble. 

D'après la police, M. Scott a été mortellement blessé par balle alors qu'il refusait de lâcher son arme de poing. Ses proches affirment au contraire qu'il n'avait qu'un livre en main. Mais l'ambiance a dégénéré après qu'un manifestant a descendu un drapeau américain hissé devant un commissariat de police. Des manifestants ont lancé des projectiles contre les forces de l'ordre, qui ont répliqué avec des jets de gaz lacrymogène. 

"Trop, c'est trop", se lamentait une femme en pleurs, face aux forces de l'ordre. "Nous avons des frères, des soeurs, des enfants et des parents qui pensent qu'ils ne vivront peut-être pas jusqu'au lendemain". 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :