Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Expiration des CNI: Les Sénégalais obligés de payer 1.000 Fcfa à chaque check-point gambien


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 16 Août 2016 || 115 Partages

Expiration des CNI: Les Sénégalais obligés de payer 1.000 Fcfa à chaque check-point gambien
Le jeudi 4 août dernier, nous avions lancé une alerte au sujet des tracasseries policières que nos compatriotes subissent aux postes de contrôle de la Gambie.

C’est la conséquence de l’expiration de milliers de cartes d’identité nationales sans que les représentations diplomatiques sénégalaises n’informent les pays hôtes de la prolongation de leur validité jusqu’en décembre 2016.

Résultats, on fait payer à nos compatriotes de l’argent à chaque poste de contrôle gambien. Cette situation inacceptable a outré les transporteurs et passagers. Ils crient leur ras-le-bol et exhortent le gouvernement à réagir en conséquence.

La radio Sud Fm est revenue, ce matin, sur ces tracasseries gambiennes, dont nous avons lancé l’alerte il y a près de 2 semaines à travers l’article ci-dessous que nous vous proposons de relire.

 

 


 

 

Voici l’article publié le 4 août 2016

Le décret présidentiel portant prolongation de la durée de validité des cartes nationales d’identité manque de suivi. Pour cause, nos compatriotes qui veulent fouler le sol mauritanien sont refoulés et ceux qui traversent le territoire gambien paient 1.000 Fcfa à chaque check-point. C’est une source de fortune pour la Gambie.

Jusqu’à ce matin (jeudi 4 août 2016), les Sénégalais dont les cartes nationales d’identité sont expirées et qui traversent les deux pays voisins susmentionnés, sont victimes de tracasseries. La mesure présidentielle qui prolonge la validité de leur pièce d’identité devrait faire l’objet d’un suivi. Autrement dit, les représentations diplomatiques du Sénégal devraient saisir les autorités des pays hôtes pour les informer de cette prolongation jusqu’au 31 décembre 2016.

En Gambie par exemple, 4 postes de contrôle sont installés tout au long du territoire. Mais les Sénégalais qui se rendent en Casamance ou à Dakar et dont les CNI sont expirées, versent 1.000 Fcfa à chaque check-point. Au total, ils déboursent 4.000 francs, outre leur titre de transport. Finalement, la voie routière Dakar-Casamance et inversement est plus coûteuse que celle maritime.

En Mauritanie, le scenario est pire. Des compatriotes ont été refoulés pour expiration de leurs CNI. C’est à juste titre; car en matière de décret présidentiel ou d’arrêté ministériel, il doit y avoir des mesures d’accompagnement. Mais dans le cas de figure, les Sénégalais sont laissés à eux-mêmes. Peut-être que dans d’autres pays limitrophes, nos compatriotes vivent le même calvaire. En tout état de cause, nos autorités doivent réagir au plus vite pour pallier ces désagréments.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >