Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Exportation du sucre : André Froissard, Dg de la CSS, met en garde contre les risques


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 27 Novembre 2016 || 607 Partages

Exportation du sucre : André Froissard, Dg de la CSS, met en garde contre les risques
Le directeur général de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS), André Froissard a mis en garde, samedi à Richard-Toll (nord), contre une possible exportation du sucre sénégalais vers des pays voisins, estimant qu’elle pourrait provoquer une pénurie sur le marché local.

« Nous avons alerté toutes les autorités en leur disant : attention nous sommes entourés par des voisins qui n’ont pas de compagnies sucrières et qui commencent à avoir quelques difficultés à approvisionner leur pays en sucre » a-t-il notamment déclaré lors d’un point de presse tenu dans l’enceinte de l’usine à Richard-Toll.

« Les industriels de ces pays nous ont déjà contactés en disant que c’est la catastrophe. Il est hors de question pour la CSS d’importer du sucre et d’aller le vendre aux voisins. Seulement il est difficile de contrôler les frontières et nous avons alerté les services des douanes pour davantage de vigilance et avoir un œil assez attentif sur le sucre qui pourrait sortir » a-t-il souligné.

Le directeur général de la CSS intervenait 48 heures après le démarrage de la nouvelle campagne de production de l’usine.

« C’est un risque flagrant qui pourrait provoquer une pénurie au Sénégal. Le Sénégal a autre chose à faire que de sortir ses devises pour aller servir des pays voisins. Ce n’est pas acceptable », selon le directeur général de la CSS.

Les cours mondiaux du sucre ont connu une hausse soudaine en raison des spéculations et de la faiblesse de l’offre qui ont poussé certains pays producteurs a adopté des mesures protectionnistes, tandis que d’autres ont gelé leurs exportations.

« Cette année a été la première où il a fallu puiser dans les réserves de sécurité. Dans cette situation, il y a un certain nombre de pays qui ont aujourd’hui du mal à importer du sucre. C’est l’occasion de saluer la vision du président Senghor d’avoir œuvré à la mise en place d’une compagnie sucrière au Sénégal » a dit M. Froissard.

La CSS va produire quelque 130 000 tonnes de sucre durant les 180 prochains jours pour couvrir les besoins des consommateurs sénégalais a révélé son directeur général.

« Cette quantité est normalement le marché du sucre aujourd’hui et c’est pour cela que nous avions décidé de faire 150 000 tonnes dès l’année prochaine pour pouvoir accompagner ce marché du sucre pendant encore quelques années », a-t-il fait savoir.

Le marché du sucre suit une régulation qui impose à la CSS d’assurer la couverture des besoins des citoyens tandis que les industriels s’approvisionnent sur le marché international.

« La CSS, avec 150 000 tonnes, doit pouvoir assurer l’autosuffisance en sucre pour tous les citoyens du Sénégal à l’exception des industriels qui ont toujours demandé à être autonomes et à importer leur sucre eux-mêmes » a rappelé André Froissard.

Le directeur général de la CSS a ajouté : « Nous avons alerté et les services du ministère du Commerce sont vigilants sur la destination du sucre. Il est hors de question que les industriels achètent ce sucre pour pouvoir faire leur production au détriment des citoyens ».

« Nous avons une collaboration permanente avec les services du commerce intérieur. Ils savent exactement ce que nous faisons, qui nous livrons et pour quelle région et ils surveillent si les commerçants ne sont pas en train de dévier la marchandise » a-t-il fait remarquer.

APS


Dakarflash2



Nouveau commentaire :