Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



FATOU BETTY FALL ALIAS BETTY MADIOR : La cadette des prêcheurs


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 3 Juillet 2016 || 728 Partages

FATOU BETTY FALL ALIAS BETTY MADIOR : La cadette des prêcheurs

Ceux qui suivent l’émission ‘’Yewuleen’’, les vendredis sur la TFM, ont fini par s’habituer à sa petite frimousse. Accompagnée d’Oustaz Pape Hann, elle assure avec brio la deuxième partie de celle-ci. Pourtant, elle n’a que 20 ans. Avec une voix suave et posée, elle arrive à capter l’attention de plus d’un en plus d’être toujours élégante. Celle que son duettiste appelle Betty Madior se nomme à l’état-civil Fatou Betty Fall. Avec un vocabulaire accessible, elle essaie, à sa manière, de conscientiser les jeunes de son âge, afin qu’ils puissent davantage parfaire leurs pratiques religieuses.
 

Des accoutrements sexy obscènes, en passant par les termes impudiques utilisés par la classe juvénile, la co-animatrice  de ‘’Yewuleen +’’ ratisse large. Elle n’élude aucune question, parce qu’étant parfaitement au courant des problèmes que vit sa génération. Cela se sent d’ailleurs dans sa manière de s’habiller. Elle est une véritable ‘’fashion victime’. Cela n’en fait pas non plus une vulgaire jeune fille. Betty est une fille de bonne famille, pieuse et très pratiquante. ‘’Je suis née dans une famille musulmane pratiquante. Mon oncle maternel enseignait le Coran et mon père a toujours veillé à l’éducation religieuse de tous ses enfants. Au début, je n’étais pas voilée. C’est à l’âge de 15 ans que j’ai décidé de mettre le hijab’’, renseigne-t-elle.

 

‘’A mes débuts dans les médias, je travaillais en cachette’’

 

En effet, c’est après une leçon sur les recommandations du Prophète (PSL) qu’elle a décidé de sauter le pas. ‘’Notre maître coranique de l’époque nous avait dit que Dieu avait dit au Prophète de demander aux musulmanes de porter le voile et de recouvrir leur corps. C’est en ce moment-là que j’ai compris que le voile était une recommandation divine et que Dieu n’hésiterait pas à sanctionner les récalcitrantes. Nous sommes, après tout, des musulmanes qui ne devons pas suivre les occidentaux’’, explique-t-elle. Aujourd’hui, cette jeune femme jumelle qui a arrêté ses études en classe de 1ère fait la fierté de sa  famille qui l’encourage à percer dans la voie qu’elle a choisie. ‘’A mes débuts dans les médias, je travaillais en cachette. C’est par la suite que mes parents l’ont découvert et m’ont payé une formation en animation pour me permettre d’être mieux outillée’’, révèle-t-elle.

 

La native de la Médina nourrit un grand amour pour le monde des médias, depuis toute petite. ‘’Je suis tombée amoureuse du monde médiatique, depuis l’âge de 11 ans. J’ai toujours été fascinée par la radio et la télévision’’, se remémore-t-elle. Dans son parcours, elle est passée par le groupe Walf, entre 2013 et 2014. Mais, elle se définit  aujourd’hui comme une ‘’révélation de Oustaz Pape Hann ; aidée en cela par le directeur de la télévision Futurs médias Ndiaga Ndour. En effet, elle a gagné en notoriété et en aura. Elle a des fans et des admirateurs qu’elle sait bien gérer, notamment ceux de la gent masculine. ‘’Les hommes se déplacent souvent jusqu’à la TFM (Télévisions Futurs médias) pour venir me voir et m’exprimer leur sympathie. Mais, c’est à moi de savoir comment gérer les fans et choisir la personne idéale’’, assure-t-elle. 

EnQuête


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 09:01 Frank Ribéry fait ‘le Mouv’ sur scène avec MHD