Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



FINANCEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES : Khalifa Sall préconise l'emprunt obligataire


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 25 Avril 2016 || 32 Partages

FINANCEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES : Khalifa Sall préconise l'emprunt obligataire

L’emprunt obligataire constitue une voie révolutionnaire dans laquelle les collectivités locales africaines doivent ‘’s’engouffrer’’, afin de régler les problèmes financiers auxquelles elles font face dans la réalisation de leurs objectifs, a affirmé, lundi, le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.

‘’Nous avons tous admis que nos ressources traditionnelles ne nous permettront jamais de nous prendre en charge. Le bond de l’emprunt est un moyen, c’est une voie et la bonne qui va permettre aux collectivités locales d’initier les emprunts", a-t-il dit lors du forum sur les obligations municipales africaines, organisé à Dakar.

La plupart des villes vivent d’impôts et de taxes et, puisque les compétences qui leur sont dévolues sont transférées par l’Etat, elles sont obligées de chercher des financements ailleurs, a fait observer Khalifa Ababacar Sall.

Pour faire des investissements lourds et dans la durée, dit-il, les banques et les guichets des institutions financières ne sont pas les meilleures sources.

‘’Il reste une dernière opportunité : l’emprunt obligataire. C’est un nouveau jalon, une nouveauté pour l’Afrique de l’Ouest mais une longue pratique dans le monde’’, a-t-il indiqué.

Selon le maire de la ville de Dakar, le fait d’y recourir va permettre aux collectivités locales de se surpasser et de s’imposer une gouvernance rigoureuse. ‘’Nous ne pouvons jamais accéder à ce projet, si nous ne sommes pas transparents et crédibles’’, a-t-il ajouté.

‘‘C’est déjà un premier acquis, car nous allons être obligés d’être irréprochables, vivre selon nos moyens et nous imposer des projets réalisables. Le monde est urbain et le développement aussi est urbain’’, a indiqué M. Sall, par ailleurs président de Cities Alliance.

De son côté, le président de l’Association des maires du Sénégal, Alioune Sall, a estimé que le cadre classique de financement des collectivités locales doit être dépassé. Selon lui, il faut envisager de nouvelle opportunités, et l’emprunt obligataire est une voie importante qui doit être explorée.

Cependant, M. Sall souligne que, pour prétendre à ce type de financement, les collectivités locales doivent avoir une gestion saine, transparente et une certaine rigueur. ‘’Il faut étudier la question de partenariat entre l’Etat et les collectivités locales’’, a-t-il ajouté.

"L’Etat du Sénégal a accompagné ce projet de financement depuis son élaboration et va continuer de le faire en mettant en place un encadrement juridique’’ afin d’éviter les problèmes à l’avenir, a pour sa part dit le représentant du ministère de l’Economie et des Finances, Cheikh Tidiane Diop.

APS


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 26/04/2016 11:47
J'adhère au projet de Khalifa SALL. La bonne manne financière est de placer des parcmètres aux zones sensibles pour dépolluer la Capitale.

Nouveau commentaire :