Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[FLASH HEBDO] Etre le fils de WADE... n’est ni un programme politique ni un projet de société. NON ! (Par Me Bocar Arfang Ndao)


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 2 Juillet 2016 || 754 Partages

DakarFlashNEWS - C’est à se demander s’il faut en rire ou s’il faut en pleurer. Mais en tout état de cause le constat est triste. Et pour un pays qui se dit émergent et qui est parmi les 25 pays les plus pauvres ou dans le voisinage immédiat de ceux-ci, ce qu’il faut constater c ‘est que en plus de la pauvreté économique, il y a celle du mental et de l’idéologie. En effet depuis les fameux CD de « lui et moi » et sans qu’on s’en rende compte, la vie politique tourne  bien souvent autour de la filiation wadiste à l’épreuve de l’appareil d’Etat.
 
Ce constat n’est pas pour déplaire,loin s’en faut. Il s’agit encore moins de combattre qui que ce soit et s’il fallait le nommer monsieur Karim WADE. Il s’agit toujours de voir qui nous sommes pour avoir une explication sur ce que nous faisons.Sur ce,le moins qu’on puisse dire et qui est un minimum qu’on se doit par respect pour notre intellect ou au moins les facultés de  nos yeux (nos sens primaires) c’est que le dénouement de l’affaire des affligés de la CREI a été conçu avec un parfum de main étrangère auquel le peuple sénégalais dépositaire de la demande sociale n’a pas été associé.
 
Il s’agit juste d’un constat que nous devons faire si nous sommes véridiques.
 
Mais cela devrait- il résumer notre destin ?
 
N’est-il pas suffisant comme perte de temps que les pro gouvernementaux  s’inscrivent du jour au lendemain dans une perspective humanitaire faisant fi de leur position précédemment virulente en nous imposant l’amnésie ?
 
Sur ce point cependant, l‘humanitaire est le seul fondement sur lequel tous les détenus(citoyens de leur état)sont égaux  déjà en droit,mais surtout quant à l’égal accès à la dignité humaine. Si tant est que seule la démarche humanitaire a été le fondement de la grâce, cette grâce devrait profiter à tous et à toutes. Et si cela est impossible, c’est que l’explication avancée comme cause décisive de cette grâce est improbable!
 
Mais au fond ce qui peut intriguer c’est la présence quasi permanente du président WADE autour des questions décisives de l ’Etat depuis près de 40 ans.
 
La nation peine-t-elle à se réinventer ?
 
L‘espoir d’un renouveau politique peut-il porter objectivement le nom de WADE ?
Etre le fils de Wade en vrai ou par assimilation n’est pas en soi,faut-il le répéter, un programme politique ou l’archétype d’un projet de société.
 
En vérité un peuple mature ne peut concevoir le leadership par procuration pour espérer sortir de la pauvreté.
 
La continuité de l’excellent président WADE doit être une continuité dans l’idée et non pas dans la personne. On peut ainsi accepter l’Anoci, le cumul de ministères, une désignation de candidature sans programme,une grâce sur mesure, des remerciements par correspondance…. mais un pacte avec un peuple pour le meilleur et pour le pire appelle un engagement express, personnel et sans équivoque ou au moins une confirmation de l’espoir nourri par le peuple, serait-ce en quelques mots, sur le tarmac d’un aéroport.
 
Il faut dire du peuple qu’à un moment donner de l’histoire, il faut cesser de trouver une explication à ce qui n’a pas été expliqué,et cesser de croire comprendre l’incompréhensible. Parfois il faut juste prendre acte et ce, pour la postérité.
 
La vie d’un peuple n’est pas celle d’un homme ou d’un groupe d’hommes.Il y a certes des actes qu’il n’est point besoin d’anticiper mais il ne faut pas pour autant priver le temps présent des mots qui lui accordent la symbolique des grands moments de communion autour d’une cause commune.
 
Les gens font ce qu’ils font parce qu’ils sont ce qu’ils sont. S’ils sont grands, cela se voit dans leurs actes. S’ils ne le sont pas, il ne faut pas imaginer ces actes pour eux.
 
Une façon de voir parmi d’autres que vision Responsable du Sénégal voulait partager.
 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :