Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Fatick : des tombes creusés par des inconnus dans le cimetière de Peulga sèment la panique


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 20 Novembre 2015 || 141 Partages

Fatick : des tombes creusés par des inconnus dans le cimetière de Peulga sèment la panique

Sept personnes non identifiées ont creusé trois tombes dans un cimetière musulman de la commune de Fatick (centre) et enfoui dans l’une d’elles un linceul frappé du mot « mountakhim », écrit en lettres arabes, avec un prénom féminin suivi d’un patronyme local, Ndour, « un acte mystique » présumé, selon des notables de la ville.

Le prénom, qui a la lettre M comme initiale, et le patronyme en question, ont été orthographiés dans la dernière lettre du mot « moutahim » transcrit en arabe, une lettre qui a la forme d’un zéro, a constaté la correspondante de l’APS, vers 17h, en présence du préfet du département, de responsables de la police locale et de sapeurs-pompiers.

« Ce mot (’mountakhim’, Ndlr) est destructeur », a commenté l’imam Mamadou Aladji Diallo, un notable du quartier Peulgha, où se trouve le cimetière, en plein cœur de la commune. « Cette pratique est de nature à tuer la personne visée ou à détruire sa vie à jamais », a-t-il ajouté, en se gardant de traduire le mot « mountakhim ».

Avec l’aide d’habitants de Peulgha, les sapeurs-pompiers ont plié le linceul et l’ont remis aux policiers. Ils ont ensuite refermé les tombeaux vides, en présence des autorités locales.

Selon des témoignages recueillis sur place, un principal de collège a vu sept personnes creuser dans le cimetière, à la demande d’un marabout, selon ses vis-à-vis.

Revenu au cimetière pour avoir trouvé curieuse l’explication qui lui a été donnée par les sept individus rencontrés au cimetière, le chef d’établissement scolaire est retourné sur ses pas, mais les visiteurs étaient déjà repartis, sans être identifiés, a-t-on appris sur place.

Le principal de collège a ensuite alerté le préfet, l’imam du quartier et d’autres personnalités de la ville, ont dit des riverains à l’APS.

Ils affirment que des actes similaires ont eu lieu dans le même cimetière, qui n’est placé sous aucune surveillance, sans éclairage en plus.

De nombreux riverains ont évoqué l’hypothèse d’un « acte mystique ».

APS


DakarFlash1




1.Posté par bijoux le 20/11/2015 23:55
TROP DE STRESS.
TROP DE SOUCIS.
VENEZ VOUS RAFRAÎCHIR AVEC LA MALIENNE.
DANS SA VILLA ROSE.
773882184/770617842

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >