Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ferdinand Coly : «Le jeu des Lions est décrié à juste titre. Il y a trop de va-et-vient en équipe nationale »


De 2009 à 2012, Ferdinand Coly était le cordon ombilical de la Tanière. Même si, aujourd'hui, il est loin des affaires, l'ancien latéral droit des Lions pense que le chantier d'Aliou Cissé est vaste. Et pour que la mayonnaise prenne, l'ancien Lensois estime qu'il faut avoir un noyau dur et arrêter le va-et-vient qui rythme la sélection.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 26 Novembre 2015 || 37 Partages

Ferdinand Coly : «Le jeu des Lions est décrié à juste titre. Il y a trop de va-et-vient en équipe nationale »

Ferdy, quelles appréciations faites-vous de la qualification du Sénégal au dernier tour des éliminatoires du Mondial 2018 ?

C’est une bonne nouvelle que le Sénégal se qualifie aux éliminatoires du Mondial 2018. On ne s’attendait pas à moins, vu la composition de la poule, même si aucun match n’est facile. Certes, en football, il n’y a pas de logique, mais cette qualification du Sénégal était attendue contre Madagascar. Mais, sur le terrain, ça n’a pas été si facile que ça.

Qu’est-ce qui explique le jeu toujours haché des Lions ?

Malheureusement, même si les gens ne veulent pas le dire, c’est une équipe en reconstruction. Il y a un bon travail qui a été fait par Giresse. Son travail n’était pas si mauvais que çan même si certains pensent autre chose. Après, il y avait une prise de contact d’Aliou Cissé avec le groupe. Il y avait un recommencement par rapport à tout ce qu’on a fait. Il faut laisser les gens travailler. Malheureusement, au Sénégal, les gens pensent qu’il faut semer aujourd’hui et récolter demain. C’est impossible. Jetez un coup d’œil sur les six dernières années pour vous rendre compte du nombre incroyable de joueurs qui sont passés en équipe nationale. Une sélection, ce n’est pas un club. On a beau le répéter, mais on a l’impression que les gens ne le comprennent pas ainsi. Il faut caler un groupe. Il y a trop de va-et-vient en équipe nationale. Il nous faut un noyau qui évolue petit à petit. Par la suite, on peut y incorporer des joueurs qui s’illustrent afin qu’ils comprennent un peu le fonctionnement du groupe. Mais, là, malheureusement, dès qu’un joueur fait un ou deux bons matchs en club, boom on le parachute. Et ce n’est pas bon.

À vous entendre parler, on a l’impression que des joueurs sont souvent enterrés très tôt, non ?

Bien sûr que oui. Mais ça aussi, c’est le choix et le feeling d’un coach. Quand il arrive, il amène sa touche et cela n’est pas forcément une bonne solution. Amara Traoré avait fait un travail, idem pour Joseph Koto. Mais, à chaque fois qu’un entraîneur arrive, on efface pour recommencer. Ce qui fait que la mayonnaise ne prendra pas, même si on a des joueurs de qualité. Le lien dans le jeu ne peut pas se créer comme ça. La machine ne pourra pas tourner. Il faut du vécu, et ça on ne l’a pas. Nos joueurs se connaissent certes, mais il nous faut des matchs et surtout des défaites pour mieux repartir. Personne n’aime perdre, mais la défaite fait partie du jeu et elle nous permet d’apprendre.

En huit matchs, Aliou Cissé a utilisé une quarantaine de joueurs, mais des observateurs restent toujours sceptiques sur la qualité du jeu…

 

C’est pourquoi le métier de coach est difficile ; parce qu’on est assis face à la télé pour suivre le match.

Pendant ce temps, le sélectionneur doit créer le lien entre ses joueurs pour qu’ils produisent du bon football.

Dès fois, il y a des ententes sur le terrain, mais c’est compliqué. D’où, tout le monde ne peut pas être entraîneur. Il y a des égos à gérer et il faut une bonne alchimie pour trouver un bon onze de départ. On gagne certes, mais le jeu est décrié à juste titre. On a la chance de se qualifier et petit à petit je suis convaincu qu’il y aura forcément de l’amélioration dans la fluidité du jeu parce que les joueurs commencent à avoir l’habitude de jouer ensemble.

Et pourquoi l’équipe joue mal ?

Aliou a fait des tests en faisant tourner plusieurs joueurs à plusieurs postes. Il a fait des matchs amicaux. Et je pense que c’était important de jouer avec des équipes comme l’Algérie afin de se calibrer et de savoir où on en est. À Alger, on a été bon malgré la défaite. Et c’est bizarre qu’on joue bien à l’extérieur et mal à domicile. Aliou a conscience qu’il doit tirer certains enseignements. Il sait qu’il n’a pas encore ce qu’il veut. Il faut travailler les automatismes.

Quels sont les grands chantiers ?

Ce qui est clair, c’est qu’en football la base reste la défense. Et comme le disait Bruno Metsu, une défense ne doit jamais flancher. L’équipe peut tomber, mais les quatre qui sont derrière ne doivent jamais baisser le rideau. Il lui faut une défense de fer. Il a des joueurs pour y arriver et n’oublions pas que ce n’est pas bon d’apporter trop de changements. Il faut s’appuyer sur la défense parce que c’est tout le système défensif qui est concerné. Même les attaquants doivent participer au jeu défensif. Parfois, on incrimine la défense qui n’est pas forcément concernée par une perte de balle qui déstabilise toute l’équipe.

La paire axiale Kara-Koulibaly vous enchante-t-elle ?

Le coach a fait tester toutes les combinaisons. En un moment, Lamine Sané n’était pas là. Nul n’est indispensable certes, mais je pense que Lamine est un joueur qui commence maintenant à engranger de l’expérience. Il a fait de bons matchs en équipe nationale. Mais, le coach peut voir autre chose en cas de défaillance. Et il faut s’adapter pour qu’il y ait une bonne alchimie.

Quelle appréciation faites-vous du rapprochement entre el hadji Diouf et la FSF ?

Ça c’est le fruit du dialogue entre El Hadji et la Fédération. Vous savez quand on a porté le maillot national, on doit se garder de dire certaines choses malgré le résultat. Quand l’équipe nationale perd, ça ne fait plaisir à personne. On ne peut pas se réjouir de la défaite de son pays après avoir porté le maillot pendant plusieurs années. Au départ, c’était un dialogue de sourds entre El Hadji et la FSF, et moi je ne dirai jamais qui a tort ou qui a raison. Aujourd’hui, il est plus judicieux de voir El Hadji accompagner ses petits frères que de le voir tirer à boulets rouges sur l’équipe. Aujourd’hui, chacun a mis de l’eau dans son vin et c’est bien pour tout le monde.

À quand votre tour de rendre visite aux Lions et de vous entraîner avec eux ?

J’ai fait ce que j’avais à faire en équipe nationale. À l’occasion, quand ils sont de passage à Saly ou à Dakar, je vais les voir avec plaisir, mais ça s’arrête là. Aujourd’hui, les joueurs ont besoin de vivre ensemble, et on reste toujours derrière eux.

Avez-vous confiance en cette équipe pour l’avenir ?

Il faudra relever notre niveau de jeu, ça c’est sûr, parce que la phase de poules sera plus relevée que ce que nous avons vécu jusqu’ici. Mais, je pense qu’on a encore le temps. D’ici le tirage au sort, au mois de juin, l’équipe aura du vécu avec la CAN-2017 qui sera une compétition intermédiaire. Il y aura des matchs, le niveau sera relevé et la pression plus forte.

stades

DakarFlash3




1.Posté par bijouxet aicha le 26/11/2015 11:05
Dans un ccadre tres calme,propre et tres discret.
Avec un acceuil tres chalereux.
La duo d enfer , la duo de choc.
UNE SEULE DESTINATION, UNE SEULE ADRESSE.
POUR VOUS FAIRE OUBLIER VOS SOUCIS ET DISSIPER VOS PEINES.
770617842/772696125/773882184

2.Posté par Fallviga le 26/11/2015 12:23
contre l'éjaculation précoce appelé VIGA SPRAY (70 325 08 41) est disponible sur le marché. Ce produit allonge sensiblement la durée du rapport et retarde l'éjaculation pendant des minutes et est sans effets secondaires, Vous pouvez l'utiliser 15mn avant le rapport. La livraison est gratuite. Il y'a possibilité d'envoi de colis pour ceux qui sont dans les régions ou a l’étranger dans la discrétion totale et rapidement. Appelez vite au 70 325 08 41

3.Posté par amina le 26/11/2015 15:57
Du nouveau!!! Du nouveau!!! Bess takk chez AMINA dans un endroit calme paradisiaque et surtout l’essentielle qui est la discretion avec de belles masseuses DIPLOMEES et PROFESSIONNELLES a votre disposition alors n’hesitez pas a nous appeler aux 00221 78 136 10 63

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >