Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Filière de la mangue : le gouvernement veut en faire un levier de l’Economie.


Le Sénégal se fixe pour objectif de booster la production et l’exportation de la mangue. C’est dans ce sens qu’une semaine régionale de la mangue va être organisée du 31 mai au 3 juin. Cet évènement permettra, selon Le ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME qui l’organise, de décliner la nouvelle vision de notre pays concernant ce secteur.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 22 Mai 2016 || 535 Partages

 Du 31 Mai au 3 juin prochain, le Sénégal va abriter la semaine régionale de la mangue. Cet évènement s’inscrit dans le cadre d’améliorer la production de la mangue. Production qui continue de connaitre une hausse considérable depuis quelques temps. 

En effet, en 2015, la filière mangue a généré un chiffre d’affaires de 20 milliards FCfa, soit 16 700 tonnes exportées, principalement en Europe. Ce qui ne représente pourtant que 14% de la production. Une avancée considérable, mais loin de l’objectif qui était d’exporter 36 mille tonnes par an. 

Pour rectifier la donne, le gouvernement a pris certaines initiatives qu’explique Alioune Sarr, le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME : «le gouvernement a mis en place le Projet d’amélioration de la compétitivité de la mangue sénégalaise, projet financé à hauteur de 1,5 milliard par le programme Cadre intégré renforcé. Il s’agit d’augmenter l’offre exportable de mangues et de produits dérivés de qualité et de diversifier les marchés d’exportation». 

Le Dr Malick Diop, directeur général de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) va dans le même sens: «la mangue est une filière importante et suscite un grand intérêt pour les autorités, pour l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent dans le secteur de l’agriculture et de l’horticulture en particulier (….). Il faut consolider notre positionnement sur notre principal marché traditionnel, l’Europe, s’atteler à la conquête de nouveaux débouchés, avec comme marché prioritaire le Maghreb», affirme-t-il. 
  
En sus de l’importance de cette filière soulignée par M. Sarr et le Dr Diop, le Dr Macoumba Diouf, directeur de l’Horticulture ajoute : «Nous sommes sur le seuil d’une autre étape pour la conquête de performances nouvelles, afin de faire de la mangue une filière porteuse de croissance, créatrice d’emplois massifs, productifs et réductrice des inégalités sociales conformément aux orientations de l’axe I du Plan Sénégal Emergent (Pse). Quand la mangue se porte bien, les exportations horticoles du Sénégal se portent mieux». 

Avec cet évènement qui sera organisé avec l’appui de l’Usaid, dans le cadre de l'Initiative Trade Africa, le Sénégal espère : jeter les bases de la création d’une Alliance régionale de la Mangue ;  développer des partenariats avec les acteurs régionaux voire internationaux, entre autres.

pressafrik

Dakarflash2



Nouveau commentaire :