Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Financement de l’opposition par Lamine Diack en 2012 : le PDS réclame une commission rogatoire contre Macky, la réponse de l’APR


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 18 Décembre 2015 || 52 Partages

Financement de l’opposition par Lamine Diack en 2012 : le PDS réclame une commission rogatoire contre Macky, la réponse de l’APR
«Le président Lamine Diack devant le juge d’instruction avoue avoir reçu 1,5 million d’euros afin de financer la campagne pour le départ de l’ancien président Wade, qu’il aurait lui-même financé le président Macky Sall et les autres candidats, des associations de jeunesse tout cela pour combattre Me Wade. Il est évident que ce ceci est avéré, ce serait le scandale du siècle et le président Macky Sall à l’obligation morale d’édifier les Sénégalais sur la question. Il est évident que les juges Français devraient poursuivre cette enquête, au-delà même du territoire français de nature à ce qu’une commission rogatoire puisse descendre sur le terrain et voir quand on a utilisé cet argent », déclare le porte-parole du PDS (Parti Démocratique Sénégalais).
 
Selon Babacar Gaye : «Cette question sera portée à l’attention de l’opinion publique » car ironise-t-il : «on ne peut passer son temps à nous rabâcher la gestion sobre et vertueuse, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et être éclaboussé de cette façon sans réponse ». «Nous attendons de l’ancien candidat Macky Sall, Moustapa Niasse, Ousmane Tanor Dieng et tous ceux qui se sont retrouvés aux affaires qu’ils nous édifient », lance le responsable libéral sur la Rfm.
 
La réponse n’a pas tardé du côté de l’Alliance Pour la République (APR) sur les mêmes ondes. Et c’est Seydou Gueye qui monte au créneau. «On leur répond en toute sérénité et en toute lucidité de ne pas monter sur leur grands chevaux. L’APR n’a pas comme tradition de verser dans la corruption encore moins dans le blanchiment d’argent. Il ne faut pas aller vite en besogne. De quoi s’agit-il ? Des aveux d’un présumé coupable de blanchiment d’argent et de corruption passive en l’occurrence un digne fils du Sénégal qui a avoué avoir été au cœur d’une opération de blanchiment d’argent et avoir indiqué que ce patrimoine qu’il a récupéré a été utilisé dans des soutiens à des actions citoyennes,…Il ne s’agit absolument pas d’une complicité et d’une connectivité avec le président Sall », campe le porte-parole du gouvernement.
 
Ce dernier de préciser que «pendant qu’(ils) étaient en campagne, il n’a jamais été question de recevoir de l’argent de la part de Lamine Diack encore moins de l’impliquer dans notre dispositif de campagne. Cela dit nous sommes dans une procédure d’instruction et la seule vérité qui sort, c’est lui-même avoue avoir été au cœur de l’opération, le processus va suivre son cours et l’Etat du Sénégal ne peut pas être Sali sur la base de cette simple déclaration encore moins le président de la République, Macky Sall…». 

Dakarflash2




1.Posté par amina et bijou le 18/12/2015 18:59
Trop de stress fait vieillir.
Un esprit qui se repose pas se fatigue.
Un corps sans massage se fane.
Harmony casse ses prix , venez vous evadez
CONTACT. 338279824/ 770617842/773882184

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >