Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



France : les enfants des immigrés sénégalais toucheront 40% de plus d’allocations familiales à partir de ce 1er avril


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 27 Mars 2016 || 284 Partages

France : les enfants des immigrés sénégalais toucheront 40% de plus d’allocations familiales à partir de ce 1er avril

Au terme de plus de deux ans de négociations, le Sénégal et la France sont tombés d’accord sur un avenant à la convention sur la sécurité sociale qui date de 1974. L’une des plus grandes avancées de celle-ci est la réévaluation du taux des allocations familiales pour les enfants (restés au pays) des immigrés sénégalais en France. Cependant, pour l’heure, c’est silence radio sur ce que la partie sénégalaise a cédé à la partie française.

Exhiber un trophé de chasse à son public. C’est bien à cela que les autorités sénégalaises se sont livrées samedi dans un hôtel de Boulogne, près de Paris. Et en grandes pompes. Fait rarissime pour un Ambassadeur du Sénégal à Paris, même l’actuel locataire du 14 avenue Robert Schman (Bassirou Sène), était là, devant les Sénégalais, pour jubiler de la réussite de ses compatriotes négociateurs. A ses cotés, il y avait le consul général Amadou Diallo, le ministre-conseiller Mor Ngom, le Ministre du Travail, Mansour Sy, accompagné de  sa forte délégation composé des experts de l’IPRES et de la sécurité sociale. C’est en tir groupé qu’ils ont ainsi présenté en exclusivité aux associations sénégalaises de France ce qu’ils qualifient en chœur d’ « avancées historiques ». Il s’agit des termes du projet d’avenant à la sécurité sociale qui  sanctionne un peu plus de deux ans de négociations pilotées par une commission mixte franco-sénégalaise.

Depuis plusieurs années, les associations de la diaspora sénégalaise n’ont cessé de revendiquer le réexamen de cette convention sur la sécurité sociale qui date de 1974, afin de l’adapter à l’évolution du temps, d’améliorer les conditions des travailleurs et des retraitéss sénégalais en France, bref afin que les Sénégalais de la diaspora soient logés dans la même enseigne que leurs amis maliens ou tunisiens.

C’est désormais chose faite, jubilent les officiels sénégalais, qui, au grand dam d’une partie de la salle, ont systématiquement cherché à trouver des mots de liaison pour rattacher cette « victoire » au mérite du président Macky Sall.

« Vous êtes conscients de ce que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall consacre aujourd’hui pour la diaspora, son investissement personnel et humain pour la diaspora.»    

« Ce travail-là, si on a pu l’avoir c’est parce qu’on a la chance d’avoir un président de la république qui considère la diaspora comme une priorité et qui demande à tous ses ministres de concentrer leurs efforts pour que les préoccupations de la diaspora soient prise en charge », répétera d’ailleurs plus tard à la presse, un dithyrambique Mansour Sy, le Ministre sénégalais du Travail.

En ouverture de séance, c’est l’Ambassadeur Bassirou Sène qui s’était collé à ce jeu :  

« Nous sommes heureux d’être devant pour présenter l’excellent travail qui a été fait. Vous êtes conscients de ce que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall consacre aujourd’hui pour la diaspora, son investissement personnel et humain pour la diaspora. C’est pourquoi vous êtes venus répondre en grand nombre. Votre attente ne sera pas déçue. Vous pourrez apercevoir le pas de géant qui a été fait. Ça ne veut pas dire qu’on s’arrêtera là. C’est un encouragement pour poursuivre demain d’autres négociations pour franchir des pas plus importants. »

Le consul général Amadou Diallo, lui, évitera malicieusement de glisser sur ce terrain-là, de peur sans doute d’être taxé de « consul politique », eu égard à son engagement politique à l’Alliance pour la république (Apr, pouvoir). Qu’à cela ne tienne, il réussira l’exploit d’insérer le « Président de la république » alors qu’il saluait le travail en amont effectué par les associations.

« Je voudrais en particulier remercier les associations sénégalaises en France qui sont très actives dans la réflexion, qui produisent pas mal de documents. Je voudrais leur féliciter du Mémorandum qui a été remis au Président de la république et qui a servi de base de travail.»

Avec Afriqueconnection


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 22:18 Les menaces de Macky Sall aux voleurs de bétail