Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



France : un jeune sénégalais victime d'un lynchage


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 16 Octobre 2015 || 184 Partages

Un jeune d’origine Sénégalais a été sauvagement tué en France dans le quartier Villette-Quatre Chemins à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)

Fosari Sanha 16 ans a été victime d’un véritable lynchage dans la nuit de samedi à dimanche vers minuit, à quelques rues de chez lui. Il a été tué de trois coups de couteau par une dizaine de personnes qui l’ont laissé gisant dans son sang sur le trottoir avant de prendre la fuite à bord d’une voiture retrouvée à La Courneuve (93). Lorsque les secours sont arrivés, l’adolescent était en arrêt cardio-respiratoire, et présentait des plaies au thorax, au dos, au visage. Il devait succomber peu de temps après. L’autopsie a révélé que la victime était décédée «des suites de coups de couteau». En revanche, l’expertise n’a pas décelé de violences consécutives à des coups de marteau, comme la rumeur le laissait entendre.

Selon un proche de la famille, il a été tué «en représailles à une bagarre qui a eu lieu en juin entre la bande des 4.000», du nom d’une cité de La Courneuve, «et la bande des 40», (référence à un ensemble HLM d’Aubervilliers).

«Il était sorti avec des amis ce soir-là. Eux ont réussi à s’enfuir mais pas lui», a raconté ce proche, décrivant «Fossar», déscolarisé, comme un garçon sans histoire, assez apprécié dans le quartier. L’un de ses collègues qui connait bien les jeunes de ce quartier très défavorisé décrit Fosari comme un garçon «pas agressif». Il n’avait pas eu maille à partir avec la justice, en revanche il avait connu une scolarité cahotique.

Selon lui, c’est pour venger la mort de Fosari que des élèves du lycée Le Corbusier habitant La Courneuve ont été pris à partie lundi 12 octobre après-midi, par des élèves résidant eux à Aubervilliers.
Quatre lycéens ont été légèrement blessés lors de cet affrontement qui a impliqué une cinquantaine de jeunes munis pour certains de barres de fer.

Depuis la mort de Fosari, la situation est extrêmement tendue à Aubervilliers. Ce mardi soir, à la sortie des établissements scolaires de la ville, notamment les lycées Henri-Wallon et Le Corbusier, un important dispositif de sécurité a même dû être mis en place pour prévenir d’éventuels débordements.

une marche de recueillement en mémoire de Fossar aura lieu samedi après-midi 17 octobre à Aubervilliers, précédée vendredi 16, d’une cérémonie à la mosquée. La famille a lancé un appel aux dons pour financer l’enterrement au Sénégal, où il sera inhumé aux côtés de son père, décédé il y a un an.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >